Nous suivre Industrie Pharma

W.R. Grace s'aventure en pharma avec Synthetec

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

La société américaine Synthetec devrait passer sous la coupe de W.R. Grace. Le groupe spécialisé dans les catalyseurs et les spécialités a annoncé la semaine dernière la signature d'un accord avec le Conseil d'administration de Synthetec pour une fusion. Laquelle nécessitera tout de même l'accord des autorités et l'approbation des actionnaires. Le montant de l'opération, qui devrait être finalisée au cours du quatrième trimestre 2010, est estimé à 19,2 millions de dollars (14,9 M€). Soit du même ordre que le chiffre d'affaires de Synthetec sur l'année 2008-2009 (19,8 M$, exercice clos fin mars). L'an dernier, avec la crise, les ventes avaient baissé à 15,2 M$. Cette société de chimie fine est spécialisée dans la synthèse organique, la biocatalyse et les technologies chirales. Son unique usine, basée à Albany dans l'Oregon (États-Unis), produit des acides aminés, des peptides, des intermédiaires chiraux, ou encore des ingrédients pharmaceutiques actifs (API). Cette acquisition permettra à W.R. Grace d'élargir son périmètre et de faire son entrée sur certains marchés pharmaceutiques. Synthetec sous-traite déjà notamment pour un certain nombre de laboratoires pharmaceutiques et biotechnologiques, ainsi que pour des producteurs de dispositifs médicaux. L'intérêt de l'opération pour W.R. Grace réside aussi dans le fait que Synthetec dispose de catalyseurs polypropylène destinés à la production de plastiques. Ce qui permettra à W.R. Grace de renforcer ses propres activités sur ce segment. Synthetec, qui recense 63 employés, cherchait depuis plus d'un an à muscler sa croissance. L'été dernier, la société avait officialisé que plusieurs stratégies étaient ouvertement à l'étude, comme celle d'une fusion.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles