Nous suivre Industrie Pharma

Ventes en berne en 2013 pour l'automédication

A.F.

Sujets relatifs :

, ,

« Le marché des médicaments d'automédication connaît sa première involution depuis cinq ans, sous l'effet d'un contexte économique délicat », avertit l'Association française de l'industrie pharmaceutique pour une automédication responsable (Afipa). Celle-ci a récemment publié les résultats du 12e baromètre de l'automédication. Réalisé par Celtipharm, il a porté sur un panel de 3 004 pharmacies représentatives du parc officinal français. L'an dernier, les ventes des médicaments sans ordonnance se sont élevées à 2,1 milliards d'euros dans l'Hexagone. Soit une décroissance de 3 % par rapport à 2012. Cela correspond à la vente de 465 M d'unités. « Tous les segments thérapeutiques s'inscrivent dans cette logique et connaissent ainsi une baisse marquée de leurs ventes en valeur », souligne l'Afipa. Le marché des médicaments de prescription a lui aussi accusé un recul de ses ventes l'an dernier, qui se sont élevées à 25,7 Mrds € (-3,5 %). Le baromètre pointe aussi le fait que le prix des OTC est en constante diminution depuis six ans et que « les écarts de prix entre officines se réduisent également ». Il note également que le libre accès confirme son effet positif sur les prix. « Ce coup d'arrêt pour les médicaments d'automédication représente un réel danger pour l'organisation et l'efficience du système de soins », s'inquiète Pascal Brossard, président de l'Afipa. Avant d'ajouter : « par conséquent, le soutien des pouvoirs publics et la mise en place rapide d'actions pragmatiques, par l'intermédiaire notamment des travaux engagés dans le cadre du conseil stratégique de filière, sont plus que jamais nécessaires et indispensables ». En revanche, les marchés des dispositifs médicaux et compléments alimentaires se portent beaucoup mieux. Leurs ventes ont respectivement progressé de 4,3 % et de 6,2 %. De fait, le marché du selfcare (qui regroupe les OTC, les dispositifs médicaux et les compléments alimentaires) est resté stable l'an dernier, avec un chiffre d'affaires de 3,35 Mrds € (-0,1 %).

La vente Internet ne séduit pas

Pourtant autorisé depuis un an, l'achat de médicaments sans ordonnance sur la toile reste marginal en France. Selon une enquête de l'Ifop réalisée du 26 septembre au 1er octobre auprès d'un panel de 1 003 personnes, seuls 4 % des sondés auraient pour le moment franchi le pas. Pourtant, 30 % des Français se disent prêts à se procurer des médicaments par ce biais. Mais la vente de contrefaçons sur le net ou encore l'absence de conseil du pharmacien représentent des freins. Avec AFP.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Le gouvernement américain injecte 354 M$ pour retrouver son indépendance sanitaire

Le gouvernement américain injecte 354 M$ pour retrouver son indépendance sanitaire

L’indépendance sanitaire est un sujet phare aux Etats-Unis. Elle entre dans le cadre de la stratégie America First du président Donald Trump. A ce titre, la société publique de fabrication de[…]

19/05/2020 | CoronavirusCovid-19
Les Philippines poursuivent Sanofi pour le Dengvaxia

Les Philippines poursuivent Sanofi pour le Dengvaxia

Nouvelles recommandations de l'ANSM pour les médicaments à base d'argile

Nouvelles recommandations de l'ANSM pour les médicaments à base d'argile

Scott Gottlieb, le n°1 de la FDA démissionne

Scott Gottlieb, le n°1 de la FDA démissionne

Plus d'articles