Nous suivre Industrie Pharma

Vecteurs viraux : Thermo Fisher s'empare des activités de Novasep en Belgique pour 725 M€

NICOLAS VIUDEZ

Sujets relatifs :

, ,
Vecteurs viraux : Thermo Fisher s'empare des activités de Novasep en Belgique pour 725 M€

© Novasep

La transaction comprend les deux sites de production de Novasep, basés à Seneffe et Gosselies.

Novasep annonce que le géant américain Thermo Fisher a procédé au rachat de son activité de production de vecteurs viraux, pour un montant d'environ 725 millions d'euros.

L'opération comprend plus de 7 000 mètres carrés de surface de production répartis sur les sites de Gosselies et Seneffe (Belgique).

Une activité en forte croissance

Pour cette activité, créée il y a plus de vingt ans, Novasep avait su capitaliser sur la demande croissante pour la production de vecteurs viraux, portée par l'émergence des biomédicaments. En 2020, ces deux sites avaient ainsi rapporté environ 80 millions d'euros de ventes à Novasep. 

Plus récemment, le site de Seneffe avait été sélectionné par AstraZeneca pour faire partie des sites de production de son vaccin contre le Covid-19. 

« Ces capacités de production en Europe complètent nos quatre sites de développement et de production en Amérique du Nord (...). Elles vont bénéficier à nos clients dans le monde entier, qui recherchent des capacités dans cette région, de même qu’à nos clients européens qui souhaitent apporter de nouveaux traitements aux patients, en Europe et en dehors de l'Europe », s’est félicité dans un communiqué Michel Lagarde, vice-président exécutif de Thermo Fisher.

Cette transaction illustre l'intérêt majeur pour la production de vecteurs viraux, renforcé par la crise du coronavirus. Les rachats et investissements se sont ainsi multipliés, ces derniers mois, au point de faire de ces capacités de production des éléments stratégiques pour les CDMO. 

Un recentrage pour Novasep ? 

Pour Novasep, cette transaction pourrait amorcer un recentrage sur la production de principes actifs via sa business unit Synthesis Solution.

Début janvier, Novasep avait déjà amorcé une évolution en cédant son activité d'équipements de chromatographie à Sartorius.

En France, l'activité de principes actifs de Novasep dispose ainsi de sites de production à Pompey (Meurthe-et-Moselle), au Mans (Sarthe), à Mourenx (Pyrénées-Atlantique) et à Chasse-sur-Rhône (Isère). Ce dernier site a bénéficié récemment d'un investissement de 6,5 millions d'euros. 

Avec la cession de son activité en Belgique, Novasep dispose désormais d'une marge de manœuvre certaine pour investir. 

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Merck va produire pour Alteogen à Martillac

Merck va produire pour Alteogen à Martillac

Merck a annoncé un accord avec le Sud-coréen Alteogen pour développer et fabriquer des produits biologiques innovants. Le montant du contrat et les produits concernés n’ont pas été[…]

Grace s’empare de la chimie fine d'Albemarle pour 570 M$

Grace s’empare de la chimie fine d'Albemarle pour 570 M$

Catalent met la main sur Delphi Genetics pour 55 M€

Catalent met la main sur Delphi Genetics pour 55 M€

« Nous avons besoin d’un plan directeur européen bien concerté » - Minafin

Exclusif

« Nous avons besoin d’un plan directeur européen bien concerté » - Minafin

Plus d'articles