Nous suivre Industrie Pharma

Valeant s'empare de Bausch et Lomb

Audrey Fréel

Sujets relatifs :

, ,
Valeant s'empare de Bausch et Lomb

Activités de Bausch et Lomb en % du CA 2013 proforma

© Source : Valeant

Valeant a frappé un grand coup. Le spécialiste américain de l'ophtalmologie Bausch et Lomb devrait prochainement tomber dans son giron, dans le cadre d'une offre de 8,7 Mrds $. Une opération qui lui permettra de devenir un géant de la pharmacie de spécialité, à la fois leader sur le marché de l'ophtalmologie et de la dermatologie.

Le secteur pharmaceutique de spécialité est décidément en pleine ébullition. Après le récent rachat de Warner Chilcott par Actavis pour 8,5 milliards de dollars, le Canadien Valeant part à son tour à l'offensive. Il a mis sur la table 8,7 Mrds $ (6,7 Mrds €) pour s'emparer de l'Américain Bausch et Lomb, spécialisé dans l'ophtalmologie. L'offre a d'ores et déjà été acceptée à l'unanimité par les conseils d'administration des deux groupes. Pour rappel, le laboratoire canadien avait récemment fait l'objet de rumeurs indiquant qu'il était prêt à débourser 8,5 Mrds $ pour s'emparer d'Actavis, mais les négociations ont vraisemblablement échoué. Valeant ne s'est donc pas laissé abattre et s'est directement remis en selle. Dans le cadre de cette opération, il envisage de verser environ 4,2 Mrds $ à un groupe d'investisseurs dirigé par Warburg Pincus, fonds new-yorkais qui détient Bausch et Lomb depuis 2007. Les 4,5 Mrds $ restants serviront à rembourser les dettes du groupe américain. Valeant prévoit de réaliser au moins 800 M$ d'économies annuelles sur les coûts, d'ici à fin 2014. L'acquisition représentera la plus importante de l'histoire du groupe canadien, qui mène une politique d'acquisitions très dynamique depuis ces dernières années. En 2012, il s'était d'ailleurs renforcé dans l'ophtalmologie en mettant la main sur Eyetech, qui commercialise aux États-Unis un traitement pour la dégénérescence maculaire liée à l'âge. Bausch et Lomb se concentre, lui, sur trois domaines d'activité : les produits pharmaceutiques, les lentilles de contact et produits de soins pour lentilles et les dispositifs et instruments de chirurgie ophtalmologique. Fort d'un effectif de 11 000 salariés, le laboratoire américain devrait générer près de 3,3 Mrds $ de ventes en 2013, et un Ebitda ajusté de 720 M$. Basé à Rochester, dans l'État de New York, il est présent en Amérique du Nord, en Asie et en Europe. Il a d'ailleurs un pied en France où il est implanté à Toulouse (Haute-Garonne), Montpeller (Hérault) et Aubenas (Ardèche). Une fois l'opération bouclée, Bausch et Lomb conservera son nom et deviendra une filiale de Valeant. Les activités ophtalmologiques existantes du Canadien seront transférées au sein de cette division, dont le chiffre d'affaires proforma devrait s'élever à 3,5 Mrds $. « Grâce à cette transaction, Valeant deviendra un leader mondial à la fois en dermatologie et en soins oculaires », s'est réjoui Michael Pearson, p-dg du groupe canadien. Jusqu'alors, Valeant était essentiellement spécialisé dans le domaine de la dermatologie. Cette activité a généré 1,16 Mrd $ de ventes rien qu'aux États-Unis l'an dernier (soit 33 % du chiffre d'affaires total). Le groupe est également positionné dans le secteur de la neurologie et des OTC.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles