Nous suivre Industrie Pharma

Valeant s'attaque à Cephalon

Audrey Fréel

Sujets relatifs :

, ,
Valeant s'attaque à Cephalon

Portefeuille de produits de Cephalon, en % du CA 2010

© Source : Cephalon

La société canadienne Valeant a lancé une OPA hostile sur le laboratoire américain Cephalon pour 5,7 Mrds $. Une offre audacieuse, Valeant étant plus petit que sa cible, qui lui permettrait de se positionner en oncologie.

Valeant Pharmaceuticals International vient de lancer une offre hostile de 5,7 milliards de dollars (4 Mrds €) sur Cephalon. Le laboratoire canadien de spécialités et de génériques propose 73 dollars par action, ce qui représente 30 % de prime sur la valeur moyenne du titre de l'Américain au cours des 30 derniers jours de cotation. Le groupe canadien a précisé qu'il comptait financer entièrement l'opération par endettement. Avant de lancer cette offre publique d'achat (OPA), Valeant a approché à plusieurs reprises la direction de Cephalon en privé, notamment via trois lettres datant des 18, 25 et 29 mars dernier. Le groupe indique « avoir été déçu par la réticence de Cephalon à s'engager dans des discussions en temps utile ». Le Canadien informe qu'il proposera aux actionnaires de Cephalon, à compter du 4 avril, de remplacer la totalité du Conseil d'administration du groupe par ses propres membres. « Nous avons examiné de près le groupe Cephalon et je pense que nous avons présenté une offre convaincante à ses actionnaires », estime Mickael Pearson, p-dg de Valeant. Il ajoute qu'il n'a pas l'intention de relever son offre qu'il juge « juste et équitable ». « Si notre offre n'obtient pas le soutien requis des actionnaires de Cephalon, nous tournerons notre attention vers d'autres opportunités pour investir notre capital », a conclu M. Pearson. De son côté, Cephalon explique que Valeant avait imposé des délais très courts ne permettant pas à son Conseil d'administration d'analyser et d'examiner les propositions du Canadien. « Nous avions prévenu Valeant qu'il obtiendrait une réponse durant la semaine du 4 avril », ajoute le groupe américain. Cephalon conseille à ses actionnaires d'attendre les recommandations du Conseil d'administration avant de prendre une décision.

 

 

L'opération est ambitieuse pour Valeant, qui génère moins de ventes que Cephalon. En 2010, le groupe, qui n'a pas encore publié son bilan annuel, devrait enregistrer un chiffre d'affaires de plus de 1,75 Mrd $, suite notamment à sa fusion l'an passé avec le laboratoire canadien Biovail (CPH n°513). Cette opération a permis au groupe de se renforcer dans les traitements dermatologiques et neurologiques. En 2009, les traitements de spécialités en dermatologie et neurologie avaient déjà généré 298,9 M$ de ventes, soit 57,4 % du chiffre d'affaires total de Valeant. Le groupe canadien emploie environ 3 700 personnes. En comparaison, les ventes de Cephalon se sont élevées à 2,76 Mrds $ en 2010 soit 36,6 % de plus que Valeant. La société américaine emploie 4 000 salariés actuellement. Son portefeuille de produits est essentiellement composé de traitement pour le système nerveux central (50,7 % du chiffre d'affaires). Cephalon est aussi particulièrement focalisé sur le développement de son portefeuille en oncologie (18,5 % de ses ventes en 2010). Mi-mars, le laboratoire avait annoncé son intention d'acquérir Gemin X Pharma- ceuticals (CPH n° 544). Et la semaine dernière, il a également lancé une offre sur la société biopharmaceutique australienne ChemGenex, spécialiste de l'hématologie. Déjà actionnaire minoritaire depuis octobre dernier, Cephalon vient de soumettre une offre, acceptée par la direction de ChemGenex, qui valoriserait la société à 225 M de dollars australiens (164 M€) pour une intégration courant 2011. Deux opérations en cours qui renforceraient d'autant plus l'entrée potentielle de Valeant, en cas de succès de son OPA sur Cephalon, sur le marché prometteur de l'oncologie.

 

Cephalon focalisé sur l'oncologie

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Le magazine Basta ! et son Observatoire des multinationales ont dénoncé, le 13 novembre, pas moins de 14 millions de liens d'intérêts entre les laboratoires pharmaceutiques et les professionnels de santé -[…]

19/11/2018 | PharmaEnquêtes
Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Proconseil : Libérez l'homme augmenté !

Proconseil : Libérez l'homme augmenté !

Plus d'articles