Nous suivre Industrie Pharma

Vaccins : Novartis ne veut pas revoir son offre sur Chiron

Sujets relatifs :

,
« Nous avons fait une offre attrayante. Si aucun terrain d'entente n'est trouvé, eh bien, l'affaire ne se fera pas ». Daniel Vasella, le p-dg de Novartis, a ainsi déclaré au quotidien suisse Le Temps que son groupe ne ferait pas monter les enchères pour le rachat de l'Américain Chiron. Début septembre (CPH n°309), le groupe pharmaceutique suisse avait fait une offre sur les actions de Chiron qu'il ne détient pas (57,8 % du capital) pour 4,5 Mrds $ (3,7 M€). Une offre rejetée par les administrateurs indépendants du fabricant californien de vaccins, la jugeant « inadéquate ». Réponse de Daniel Vasella: « ils veulent simplement davantage d'argent ». Mais au-delà de cette querelle de prix, le projet atteste de la volonté de Novartis de se développer dans le domaine des vaccins. « Les vaccins représentent un domaine d'affaires fondamentalement attrayant car il connaîtra une forte croissance liée à l'arrivée de nouvelles maladies, souligne le p-dg. De plus, la fabrication de vaccins nécessite le recours à de nouvelles technologies de production cellulaire que nous maîtrisons déjà grâce à notre expérience en biotechnologies ». Daniel Vasella a jugé que « la valorisation de l'entreprise exigera de gros efforts ». Chiron a en effet perdu d'importantes parts de marché dans les vaccins face aux leaders que sont GlaxoSmithKline ou Sanofi-Aventis. Avec le retrait du marché américain en 2004 de son vaccin Fluvirin pour non-respect des procédures de contrôle des procédés de fabrication de son usine de Liverpool (Royaume-Uni). Fin juillet, un problème similaire au sein de son usine de Marburg (Allemagne) l'a contraint à renoncer à la prochaine saison vaccinale en Europe. Chiron a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 1,7 Mrd $ (1,4 Mrd€). Outre les vaccins, il est présent sur deux autres segments de marché: les analyses de sang et les médicaments biopharmaceutiques avec un portefeuille de produits axé sur les maladies infectieuses et le cancer.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles