Nous suivre Industrie Pharma

Vaccins : Le spécialiste de la “biodéfense” Vaxgen est à vendre

Sujets relatifs :

,
Vaccins : Le spécialiste de la “biodéfense” Vaxgen est à vendre

Fin de l'aventure pour la compagnie californienne de vaccins Vaxgen, qui était encore, il y a quelques mois, l'une des entreprises de “biodéfense” les plus en vue.
Son p-dg, Lance Gordon, vient de donner sa démission, et sa nouvelle direction, désormais sous la responsabilité de James Panek – un ancien de Genentech – a décidé un plan de restructuration qui va conduire l'entreprise à supprimer 51 % de ses effectifs, soit 112 postes. Autre mesure prise par Vaxgen, la recherche d'un repreneur ou d'un “partenaire stratégique”, tâche qu'elle a confié à la banque d'affaires Lazard. Selon Vaxgen, plusieurs repreneurs potentiels se seraient déjà fait connaître, sans en dévoiler pour l'instant l'identité. La cause de ces mesures drastiques: la perte par la société d'un contrat de près de 877 millions de dollars (680 M€) signé avec le ministère américain de la Santé. Un contrat qui prévoyait à terme la livraison par Vaxgen de 75 millions de doses de vaccins contre le bacille du Charbon (Anthrax). Les autorités américaines ont décidé d'annuler ce contrat car Vaxgen n'a pas rempli une des clauses, à savoir le lancement d'un essai clinique pour son vaccin avant le 18 décembre. Le développement du vaccin de Vaxgen a en effet souffert de retards en raison de problèmes de stabilité. Les autorités américaines ont par ailleurs précisé qu'elles se réservaient le droit de réclamer des dédommagements à Vaxgen, si elles doivent faire appel à un autre prestataire de service pour disposer d'un vaccin similaire. En l'occurrence, c'est le Britannique Avecia qui pourrait bénéficier du faux pas de Vaxgen, selon un porte-parole du ministère de la Santé américain. La société travaille déjà avec les autorités sur le développement de son propre vaccin, Thraxine, dont Avecia doit améliorer la stabilité. Un projet qu'Avecia prévoit de mener à terme en 2008. Actuellement, un seul vaccin contre le bacille du charbon est homologué aux États-Unis. Il est produit par la société Emergent biosolutions, qui développe également un vaccin de nouvelle génération. Son produit actuel nécessite en effet six injections sur 18 mois.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles