Nous suivre Industrie Pharma

Vaccins : la Commission appelle à renforcer la coopération dans l'UE

L.H.

Sujets relatifs :

, ,

Les dernières données recueillies par le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) indiquent que les cas de rougeole continuent à augmenter dans un certain nombre de pays de l'UE. Entre le 1er mars 2017 et le 28 février 2018, pas moins de 14 813 cas ont été signalés par le système européen de surveillance. Dont 86 % concernaient des personnes non vaccinées. Un constat qui inquiète la Commission européenne. « En tant que médecin, j'estime qu'il est décourageant de voir des enfants mourir en raison d'une faible adhésion, de réticences à l'égard des vaccins, ou des pénuries de vaccins », a déclaré Vytenis Andriukaitis, commissaire pour la santé et la sécurité alimentaire, avant de souligner l'importance d'une coopération entre les États membres sur ce point : « Les maladies infectieuses ne sont pas confinées à l'intérieur des frontières nationales. La faiblesse d'un État membre en matière d'immunisation met en péril la santé et la sécurité des citoyens dans l'ensemble de l'UE. Coopérer dans ce domaine est dans notre intérêt à tous. » La Commission a donc publié, le 26 avril, un ensemble de recommandations sur la façon dont l'UE peut renforcer la coopération dans la lutte contre les maladies à prévention vaccinale. Ces recommandations se basent sur trois grands piliers d'action, qui sont la lutte contre les réticences à l'égard des vaccins et l'amélioration de la couverture vaccinale, les politiques de vaccination durables dans l'UE et enfin la coordination à l'échelle de l'UE et la contribution à la santé dans le monde. Parmi les 20 mesures proposées figurent la mise en place d'un portail européen d'information sur la vaccination d'ici à 2019 pour fournir des données en ligne, objectives, transparentes et actualisées sur les bénéfices et l'innocuité des vaccins, mais également la mise au point d'un entrepôt de données virtuel contenant des informations sur les stocks de vaccins et les besoins dans l'UE, afin de réduire les risques de pénuries. La proposition de la Commission doit désormais être examinée par le Conseil en vue de son adoption avant la fin 2018 et de son entrée en vigueur immédiate. La Commission devra ensuite fournir, tous les trois ans, un rapport sur les progrès accomplis dans la mise en oeuvre de la recommandation. Elle élaborera également, dans le cadre du processus sur l'état de la santé dans l'UE, un rapport sur « L'état de la confiance dans les vaccins dans l'UE » afin de suivre les comportements en matière de vaccination.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Le gouvernement américain injecte 354 M$ pour retrouver son indépendance sanitaire

Le gouvernement américain injecte 354 M$ pour retrouver son indépendance sanitaire

L’indépendance sanitaire est un sujet phare aux Etats-Unis. Elle entre dans le cadre de la stratégie America First du président Donald Trump. A ce titre, la société publique de fabrication de[…]

19/05/2020 | CoronavirusCovid-19
Les Philippines poursuivent Sanofi pour le Dengvaxia

Les Philippines poursuivent Sanofi pour le Dengvaxia

Nouvelles recommandations de l'ANSM pour les médicaments à base d'argile

Nouvelles recommandations de l'ANSM pour les médicaments à base d'argile

Scott Gottlieb, le n°1 de la FDA démissionne

Scott Gottlieb, le n°1 de la FDA démissionne

Plus d'articles