Nous suivre Industrie Pharma

Vaccins : AstraZeneca s'offre MedImmune

Sujets relatifs :

, ,
Vaccins : AstraZeneca s'offre MedImmune

Le laboratoire casse sa tirelire pour s'emparer de la sixième société de biotechnologies mondiale. Il récupère notamment des vaccins antigrippaux.
AstraZeneca vient de racheter MedImmune pour 15,6 milliards de dollars (11,4 Mrds €), soit 58 $ par action. Le n°6 mondial de la pharmacie va acheter le n°6 des biotechnologies et s'offre une place sur le marché des vaccins, où sont présents Sanofi-Aventis, GlaxoSmithKline et Merck & Co et, dans une moindre mesure, Novartis (Chiron). La semaine dernière, le laboratoire cherchait des acquéreurs parmi les grands groupes pharmaceutiques car cette solution « était la meilleure pour maximiser la valeur de la société pour ses actionnaires », notamment l'homme d'affaires Carl Icahn. Ses derniers se disaient « mécontents de l'évolution du cours de l'action de la société à court terme ». Aujourd'hui, ils peuvent se réjouir: AstraZeneca a cassé sa tirelire pour racheter MedImmune à plus du double de sa valorisation avant sa mise en vente. Une hausse justifiée par le nombre de courtisans dans cette course à l'achat. La société de biotechnologies devrait générer des revenus en 2009, année charnière pendant laquelle le groupe bénéficierait de synergies annuelles de 500 Mh suite à la fusion des deux sociétés, notamment en frais généraux et en R&D. Selon Jeremy Batstone, analyste chez Charles Stanley, interrogé par le Financial Times, « cette acquisition va utiliser toutes les ressources disponibles du groupe, compromettant de futurs achats. Le pipeline de MedImmune ne possédant que deux médicaments proches du lancement, il ne pourra pas assurer le relais des blockbusters du groupe en perte de brevets ». AstraZeneca déplore notamment la perte de ses droits sur son anti-cholestérol Toprol à partir de 2008, et celle de son brevet européen sur l'anti-ulcéreux Nexium, également menacé aux États-Unis. Le groupe a arrêté les développements de son médicament contre l'artériosclérose, de l'anti-cancéreux Iressa, de l'anti-coagulant Exanta, de l'antidiabétique Galida, et d'un produit traitant les effets secondaires de l'attaque cérébrale ischémique. Des usines de bioproduction flambant neuves Grâce à cette acquisition, AstraZeneca va étoffer son pipeline qui ne génère pas beaucoup d'AMM et a vu plusieurs produits échouer en phase III. Au total, 45 projets viendront se rajouter aux 163 que compte le pipeline d'AstraZeneca. En développement clinique, 7 programmes portent sur les anticorps et 5 sur les vaccins. Les molécules issues des biotechnologies vont représenter 27 % du pipeline, contre 7 % aujourd'hui. « Cette acquisition accélère la stratégie d'AstraZeneca dans les biotechnologies, et l'alliance de MedImmune avec la filiale Cambridge Antibody Technnology créera une activité de rang mondial », a précisé le groupe. MedImmune, dont le siège est à Gaithersburg (Maryland), possède un centre de R&D et une unité pilote. Elle emploie près de 2500 personnes à travers ses usines en Pennsylvanie, en Californie, au Kentucky, au Royaume-Uni et aux Pays-Bas. AstraZeneca met notamment la main sur les usines de bioproduction de MedImmune, très récentes et coûteuses. Toutes situées aux États-Unis, elles ont une capacité totale de près de 60000 litres, suite à une augmentation de capacité en cours de finalisation. Une autre augmentation de 30000 litres est prévue d'ici à 2010. Le portefeuille de la société comprend Synergys (palivizumab), un anticorps traitant des infections causées par le virus respiratoire syncytial (RSV) et Ethyol (amifostine), un agent cytoprotecteur utilisé pour réduire la toxicité associée aux chimiothérapies et radiothérapies. Le produit vedette de MedImmune, FluMist, est un vaccin anti-grippal administré par voie intranasale. Une AMM américaine a été obtenue en janvier dernier (CPH n°367). Un autre vaccin de ce type, CAIV-T, est actuellement en phase III de développement. Avec les ventes de FluMist et de Synargis, AstraZeneca devraient hériter de 1,2 Mrd $ de revenus en année pleine alors que MedImmune a réalisé un chiffre d'affaires de 1,3 milliard de dollars (960 M€) l'an dernier. C.G.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles