Nous suivre Industrie Pharma

Utiliser la réalité virtuelle pour concevoir des isolateurs sur mesure

À Francfort, Aurélie Dureuil

LA SOCIÉTÉ FRANÇAISE GETINGE LA CALHÈNE A DÉVELOPPÉ UN SYSTÈME DE RÉALITÉ VIRTUELLE POUR ALLER AU PLUS PRÈS DES ATTENTES DES INDUSTRIELS. UNE SOLUTION QUI VISE À CONSTRUIRE DES ISOLATEURS DIMENSIONNÉS POUR CHAQUE CLIENT.

La société française spécialisée dans la conception et la construction d'isolateurs s'est résolument tournée vers le numérique, et plus particulièrement les outils de simulation. Et le résultat est surprenant. Installé devant un écran, le futur utilisateur chausse des lunettes 3D, enfile les gants et se retrouve plongé dans l'utilisation réelle de son futur isolateur. La technologie développée par Getinge La Calhène, en collaboration avec un laboratoire du CEA, repose sur la réalité virtuelle. L'idée étant de recréer un isolateur afin de pouvoir le dimensionner sur-mesure et de mettre en place les différents choix techniques des futurs utilisateurs. « Ces systèmes sont utilisés pour la conception, pour évaluer les différents choix techniques et faire les bons choix. Nous avons développé cette technologie pour aider nos clients avec un système interactif », détaille Thierry Girard, président de Getinge La Calhène. Il ajoute : « C'est l'aboutisssement d'un projet de trois ans. Il sera terminé à la fin de l'année 2015. Nous avons commencé à l'utiliser depuis environ 1 an ». Si la société utilise pour le moment en interne cet outil de réalité virtuelle pour dimensionner ses isolateurs, elle entend proposer cette technologie à ses clients. Le système breveté a fait l'objet d'un investissement de près de 2 millions d'euros, confie le dirigeant. Il souligne l'intérêt du Crédit impôts recherche, qui « nous a permis d'accéder à cette technologie ». La société a apporté son expertise des isolateurs et des technologies liées, tandis que le CEA a apporté « des compétences inaccessibles autrement. Elles concernaient les algorithmes, la connaissance des matériaux, les phases du H2O2 et la modélisa-tion », témoigne Thierry Girard. S'il précise que le challenge a été de faire tourner ce système sur une station de travail, le résultat présenté à l'Achema en juin à Francfort semble avoir séduit les industriels de la pharmacie.

 

Modéliser la diffusion du H2O2

 

Après une phase de conception par ordinateur, cet outil permet de visualiser l'organisation de l'isolateur et de tester sa praticité. Mais les développements avec le CEA ne s'arrêtent pas à un positionnement des différents éléments de l'isolateur. Le système permet également une modélisation de la diffusion du H2O2 pour la biodécontamination. « Aujourd'hui, on ne peut pas garantir une bonne répartition du H2O2 au moment de la conception de l'isolateur, avec ce système, on peut identifier les points à risque et ainsi modifier la conception de l'appareil », indique le président de Getinge La Calhène.

Outre son nouvel outil de conception et dimensionnement d'isolateur, la société française a profité de l'Achema pour le lancement de la gamme d'isolateurs Isoflex R. Ce nouvel équipement de la gamme est doté d'une porte rotative pour passer des kits de tests de stérilité sans effectuer d'arrêt. La porte rotative peut ainsi être chargée tandis qu'une décontamination est engagée. Le système breveté permet « de réduire la taille de la porte et de l'isolateur », se félicite le dirigeant. L'Isoflex R est proposé avec une conception modulaire : avec trois ou quatre gants, avec un flux turbulent ou unidirectionnel...

Autre nouveauté de Getinge La Calhène : le port de transfert DPTE-XO, pour « external ope-ning ». Le système DPTE permet le transfert de produits dans et hors des isolateurs. Développé depuis une cinquantaine d'années, il permet une connexion facilitée, et est doté d'une gamme d'accessoires pour « rendre le transfert de composants simple et facile », selon Thierry Girard. Le nouveau modèle DPTE-XO permet de s'affranchir de l'ouverture via l'intérieur de l'isolateur. L'ouverture par l'extérieur présente un intérêt pour la sécurité microbiologique, selon Thierry Girard. Il précise : « cela évite d'ouvrir avec un gant. Et il n'y a plus de rotation de la partie Bêta ». Le système DPTE « repose sur l'interaction entre deux unités distinctes (Alpha et Bêta), chacune équipée d'une porte, d'un verrouillage et d'une fonction hermétique. L'unité Alpha est montée sur un support (la surface de l'isolateur, par exemple), tandis que l'unité Bêta est amovible et recouvre hermétiquement le conteneur, l'isolateur de transfert ou tout autre dispositif adéquat », détaille la société. Le nouveau système repose sur l'utilisation d'une manivelle ou d'un module électrique afin d'améliorer l'ergonomie. Le lancement prévu pour janvier 2016 concernera les systèmes avec des diamètres de 190, 105 et 270 cm.

Enfin, Getinge a présenté le fruit de son partenariat avec la start-up américaine Noxilizer. « Nous avons développé un système de décontamination au NO2 et l'avons validé pour les isolateurs», indique Thierry Girard. Ce système affiche une réduction de temps de cycle par rapport à l'utilisation du H2O2. « On peut travailler avec des niveaux résiduels de NO2 supérieurs à ceux du H2O2. Cela permet de diviser par deux le temps de cycle », précise-t-il.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Des micro-ordinateurs pensés pour les lignes de production

Des micro-ordinateurs pensés pour les lignes de production

2iPS, société spécialisée dans la fourniture de matériels informatiques industriels, lance la technologie des micro-ordinateurs Raspberry. Compacte et légère, la nanocarte Raspberry Pi 3B+[…]

05/05/2020 | Logiciels
Des solutions tout-en-un de suivi des performances

Des solutions tout-en-un de suivi des performances

Une solution pour faciliter l’intralogistique

Une solution pour faciliter l’intralogistique

Gerresheimer récompensé sur le développement durable

Gerresheimer récompensé sur le développement durable

Plus d'articles