Nous suivre Industrie Pharma

Usage unique : Merck va investir 25 M€ sur son site alsacien de Molsheim

NICOLAS VIUDEZ
Usage unique : Merck va investir 25 M€ sur son site alsacien de Molsheim

© Merck

350 nouveaux emplois sont prévus pour le site, dont 80 seront créés avant la fin de l'année 2021.

Merck (Merck KGaA) a annoncé aujourd'hui un investissement de 25 millions d'euros pour son site de Molsheim, en Alsace.

Une nouvelle unité de production d'assemblages à usage unique verra le jour sur le site, la première du genre pour Merck en Europe.

Dans le détail, l’installation sera en charge de produire les assemblages à usage unique de la gamme Mobius et deviendra ainsi le pendant européen des usines de Merck basées à Danvers (États-Unis) et à Wuxi (Chine).

« Notre nouvelle unité de production européenne augmentera notre capacité à fournir des assemblages à usage unique aux fabricants de vaccins et de produits thérapeutiques du monde entier », a déclaré Belén Garijo, vice-présidente du conseil d'administration et p-dg adjointe de Merck.

1 700 mètres carrés de salles blanches créés

L’expansion va créer 350 nouveaux emplois sur le site alsacien du groupe avec 80 embauches prévues d'ici à la fin de l'année. Les futures extensions abriteront 1 700 mètres carrés de salles blanches. Merck annonce, par ailleurs, que les premières unités devraient être opérationnelles d'ici à la fin de 2021.

Le site de Molsheim est le troisième plus grand site de Merck au monde et exporte plus de 85 % de sa production.

« Notre site est un centre d'excellence mondial pour les activités de BioMonitoring et de purification d’eau depuis de nombreuses années. Avec cette nouvelle unité de production à usage unique, nous ajouterons des capacités essentielles pour répondre aux besoins de nos clients, tout en créant de nouveaux emplois pour notre région », a déclaré Jean-Philippe Maurer, directeur industriel du site de Molsheim et président de Millipore SAS, l’entité légale d’appartenance du site de Molsheim.

Dans un contexte de relocalisation industrielle, la ministre déléguée chargée de l’Industrie, Agnès Pannier-Runacher, s’est félicitée de cette annonce : « Je salue l’investissement de Merck qui contribue à la réindustrialisation de la France en matière d’industries de santé. Ce projet est stratégique non seulement pour notre pays, mais aussi pour l’Union européenne : en effet, il participe au renforcement de notre autonomie dans la production de vaccins. »

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Immuno-oncologie : GSK s’entend avec iTeos Therapeutics

Immuno-oncologie : GSK s’entend avec iTeos Therapeutics

Le montant total de la transaction pourrait dépasser le milliard de dollars. La biotech belge iTeos Therapeutics et GlaxoSmithKline (GSK) ont annoncé la signature d’un accord pour co-développer et co-commercialiser[…]

15/06/2021 | OncologieBiotechnologies
Maladie de Parkinson : Servier et Oncodesign sélectionnent un candidat-médicament

Maladie de Parkinson : Servier et Oncodesign sélectionnent un candidat-médicament

Thérapie génique : Takeda et Codexis étendent leur partenariat

Thérapie génique : Takeda et Codexis étendent leur partenariat

En bref : AbbVie, Voluntis

En bref : AbbVie, Voluntis

Plus d'articles