Nous suivre Industrie Pharma

Unither reprend l'usine américaine d'UCB

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Le CMO français met un pied aux États-Unis. Unither a signé un accord avec le laboratoire belge UCB pour la reprise de son usine américaine à Rochester, dans l'État de New York. Le montant de la transaction, qui devrait être finalisée au quatrième trimestre, n'a pas été précisé mais n'aurait pas d'impact financier sur les résultats d'UCB, a précisé le groupe belge. L'usine américaine, spécialisée dans les formes liquides, recense 250 salariés et 50 intérimaires. Le personnel se verra proposer des contrats pour travailler sous pavillon Unither. La reprise s'accompagne d'un contrat de sous-traitance, d'une durée de six ans, pour les productions actuelles d'UCB à Rochester. Cette opération permettra à UCB de réduire son réseau industriel et les coûts inhérents pour ses productions à grands volumes. Une stratégie qui correspond à la volonté du groupe de se repositionner dans les biotechnologies et de se détourner des productions purement chimiques. Ces trois dernières années, UCB a notamment cédé deux usines allemandes et une italienne au sous-traitant Aesica, fin 2010. En parallèle, il a investi à Braine-l'Alleud en Belgique une usine pilote pour des médicaments biotechnologiques, et a lancé, il y a un an, la construction d'une usine de bioproduction à Bulle, en Suisse, dans le cadre d'un vaste investissement de 250 millions d'euros.

Pour le sous-traitant français, cette acquisition est une aubaine. Il s'agira de sa première unité de production directement implantée sur le sol du dynamique marché pharmaceutique américain. Et la toute première hors de France, où il dispose de quatre sites industriels. Fin 2011, Unither avait déjà mis un pied aux Amériques, mais via l'ouverture d'une filiale commerciale à São Paulo, au Brésil. Cette année-là, le groupe avait par ailleurs obtenu un agrément de la FDA pour son site de Coutances (Manche), ce qui lui permet déjà de vendre certains produits aux États-Unis. Le site de Rochester fera l'objet d'investissements. Unither prévoit d'y implanter ses technologies BFS (blow-fill seal, unidoses stériles produites sans conservateur, technologies dont il se revendique être le leader mondial) et stick-pack pour diversifier son offre auprès des donneurs d'ordre qui souhaiteraient produire localement. Spécialisé dans la fabrication de formes galéniques (collyres, sérums physiologiques, médicaments anti-asthmatiques, unidoses stériles), Unither a généré en 2012 un chiffre d'affaires de 162 M€, et recensait, avant l'acquisition, 850 salariés.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles