Nous suivre Industrie Pharma

Unither cède une partie des activités de Créapharm

Cédric Ménard

Sujets relatifs :

,

Après la reprise de Créapharm en décembre (CPH n°320), Unither va se séparer de l'une des deux activités du site bordelais de sa nouvelle filiale : le conditionnement et la distribution de lots cliniques. Tout en conservant les activités de développements galénique et analytique. C'est Michel Pautrat, ex-président de Créapharm, qui reprendra l'activité, sous le nom de son ancien groupe. L'activité cédée génère un chiffre d'affaires d'environ 5 millions d'euros, selon Michel Pautrat.

« Sur la base des activités de Bordeaux, notre ambition est de créer un acteur européen dans le domaine de la fourniture pour essais cliniques », indique le dirigeant. Dans un premier temps, nous allons chercher des partenaires en amont, afin de disposer de capacités de production que nous n'avons pas encore ». Le nouveau Créapharm est en mesure de gérer les opérations de masquage, de conditionnement primaire et secondaire, de distribution, mais pas de fabriquer les formes pharmaceutiques. Une première transaction devrait ainsi se concrétiser dès juillet, « au niveau national », confie Michel Pautrat. Ensuite, nous voulons diversifier les formes, notamment dans les injectables ou les médicaments hautement actifs ». Avec pour objectif de doubler d'ici quatre à cinq ans le chiffre d'affaires, à environ 10 M€. Une fois la présence de Créapharm assise dans l'Hexagone, « le Royaume-Uni sera l'une de nos priorités avant de s'attaquer à d'autres pays européens », assure le p-dg.
De son côté, Eric Goupil, p-dg d'Unither, justifie cette scission par le manque de synergies. « Ce métier n'est pas directement lié aux activités de développement et de façonnage sur lesquels nous souhaitons nous concentrer, et l'activité que nous cédons a besoin de croître pour assurer son avenir ». Difficile pour Unither de mener de front l'intégration de Créapharm et des acquisitions dans l'emballage et la distribution de lots cliniques, poursuit le p-dg. Unither conservera à Bordeaux l'activité de développement, qui emploie une trentaine de personnes, sur les 80 que compte le site. Elle sera rebaptisée Unither Developpement et dirigée par Marc Maury, ex-directeur du développement de Créapharm. Unither, qui affiche désormais un chiffre d'affaires de 70 Me, devrait finaliser l'intégration de Créapharm fin 2006. Et par la suite, l'idée est de conduire de nouvelles acquisitions, « en concentrant notre développement sur les formes porteuses », selon Eric Goupil. Première illustration de cette stratégie, Unither va proposer une nouvelle forme galénique à l'industrie pharmaceutique : le stick liquide. Une niche pour l'instant inexistante dans la pharmacie, mais que le groupe veut proposer comme alternative unidose aux flacons, pour les formes buvables. Avec en ligne de mire les génériques et les médicaments OTC. « Le stick liquide permet notamment de mieux contrôler le dosage, par rapport aux cuillérées employées pour les formes en flacon, avec un coût équivalent, avance Eric Goupil. Ce développement répond à notre soucis de développer de nouveaux marchés, d'être une force de proposition », commente-il. À cette fin, une machine dédiée à la production de sticks liquides est en passe d'être installée sur le site de Bessay (Allier).
Cédric Ménard

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Maintenant 3x plus rapide avec le nouvel isolateur VarioSys

Publi-Rédactionnel

Maintenant 3x plus rapide avec le nouvel isolateur VarioSys

La nouvelle version de l'isolateur VarioSys (PSI-L 2.0) à de quoi séduire : catalyseurs intégrés, cartouches filtrantes (FiPa) à haute efficacité et système SKANFOG breveté. La[…]

08/07/2020 |
Covid-19 : L’Académie de médecine recommande la vitamine D

Covid-19 : L’Académie de médecine recommande la vitamine D

Servier tiré par l'international

Servier tiré par l'international

Zydus s'empare de six marques de Merck en Inde

Zydus s'empare de six marques de Merck en Inde

Plus d'articles