Nous suivre Industrie Pharma

Une solution de refroidissement haute précision

NICOLAS VIUDEZ

La société française Panem International a développé pour le groupe Fareva un équipement destiné à la surgélation de flacons API.

La surgélation de flacons API de manière homogène, tel était l'objectif numéro 1 fixé à Panem International par le groupe Fareva. La société française Panem International, comme la racine latine de son nom l'indique, est spécialisée historiquement dans la fabrication de cellules de fermentation destinées aux pâtes à pain en boulangerie. « Nous sommes le fournisseur numéro 1 depuis le début des années 70 sur ce produit, mais nous sommes capables de fabriquer des solutions chaud-froid ou des équipements de surgélation rapide à coeur, destinés au secteur de l'agroalimentaire », détaille Reginald Bayon, responsable commercial chez Panem International. En 2012, la société développe une première solution dans le domaine de la microbiologie, en fournissant des enceintes chauffées, destinées à la mise en culture. « Nous avons travaillé, par exemple, avec Eurofins sur des équipements permettant une maîtrise du chaud avec le contrôle de plusieurs points de température », précise Reginald Bayon. Une première réalisation qui lui a permis de se familiariser avec les contraintes du monde de la biologie, avant de déployer cette année une solution pour l'entreprise pharmaceutique Fareva. « La principale contrainte fixée par notre client était d'aboutir à une descente de température homogène entre les flacons », souligne Reginald Bayon. Le responsable commercial avance les raisons de ce partenariat, de prime abord surprenant : « Fareva souhaitait une solution sur mesure en termes de volume et de température alors que les entreprises de refroidissement qui travaillent pour l'industrie pharmaceutique proposent généralement des équipements standard ». Le projet élaboré pour Fareva aura nécessité au total une année entière, de l'étude à la livraison de l'appareil.

 

Une surgélation homogène des flacons d'API

 

Du côté des caractéristiques techniques, l'appareil développé par Panem International surgèle les flacons d'API en 4 à 5 heures, en abaissant la température à -20 °C et en proposant un écart thermique minimum entre les différents flacons. « Nous sommes sur au maximum + ou -2 degrés d'écart entre les flacons durant le process de surgélation », avance Reginald Bayon. Pour arriver à ce résultat, la société a réalisé une batterie de tests destinés à mesurer la circulation du flux d'air dans l'appareil. « On a étudié des modifications pour améliorer la circulation de l'air, on a également avancé sur la disposition des flacons dans les racks, comme par exemple, sur l'écart optimal entre eux, pour permettre cette surgélation haute précision », détaille Reginald Bayon. Des tests qui auront permis de valider le process, après vérification des températures dans l'enceinte. « Nous avons, pendant les tests, disposé des sondes dans la chambre et dans les flacons pour bien s'assurer de la surgélation homogène » précise le responsable commercial industrie. La deuxième exigence concernait le fluide frigorigène utilisé, qui devait obéir à des contraintes environnementales. Le gaz traditionnellement utilisé dans les solutions de refroidissement, le R404A, est en effet en passe d'être interdit en raison de son impact sur le réchauffement climatique. « On a l'habitude de travailler avec ce produit, de connaître son rendement, il fallait donc trouver un gaz de substitution susceptible de répondre convenablement à cette contrainte », indique Reginald Bayon. Au final, la société a retenu le fluide frigorigène 449A, moins néfaste pour l'environnement que le R404A. Les deux cellules livrées à Fareva disposent chacune d'une capacité de 480 flacons de 250 ml. L'appareil est aujourd'hui fourni avec une platine tactile de vérification des températures. Un équipement qui permet de communiquer à distance, par ethernet ou wifi, avec un ordinateur. « Cela permet de suivre la température en temps réel mais également de pouvoir disposer d'un historique des températures enregistrées à chaque cycle de surgélation. En cas de problème sur un lot, on peut ainsi remonter facilement sur l'étape de surgélation pour vérifier le bon déroulé du process », souligne Reginald Bayon. Pour garantir le résultat, Panem a réalisé une réception sur son unité de production (FAT) avant livraison sur le site client : une pratique réservée aux solutions exigeant un résultat de haute précision. Après cette première expérience dans le monde de l'industrie pharmaceutique, Panem International poursuit sa collaboration avec Fareva pour de futurs projets et a reçu d'autres contacts d'industriels du secteur, intéressés par les possibilités d'une solution à façon. « Le travail en suivant les exigences fortes du secteur pharma a également rejailli sur notre façon d'opérer dans les autres secteurs de l'entreprise en nous faisant progresser », se félicite Reginald Bayon. Le groupe Panem International emploie près de 70 personnes et dispose d'ateliers à La Crèche dans les Deux-Sèvres qui produisent 900 équipements par an, à destination de 50 pays dans le monde. « Notre production est « made in France » à 95 %, y compris sur des petites pièces métalliques », met en avant Reginald Bayon. Le chiffre d'affaires de Panem International s'élève en 2016 à 12,6 millions d'euros, en progression de 30 % depuis 2014.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

EnPro Industries acquiert le Français Aseptic Group

EnPro Industries acquiert le Français Aseptic Group

Le fournisseur américain de composants mécaniques pour compresseurs et moteurs EnPro Industries a annoncé, le 2 juillet, la reprise des actifs du Français Aseptic Group, expert dans les équipements de transfert[…]

Une étiquette pour patchs sécurisée

Une étiquette pour patchs sécurisée

Un nouvel enregistreur de température sans fil

Un nouvel enregistreur de température sans fil

L'IA pour détecter les anomalies

L'IA pour détecter les anomalies

Plus d'articles