Nous suivre Industrie Pharma

Une plante pour détecter des mines enfouies dans le sol

Sujets relatifs :

Vert : vous pouvez passer. Rouge : passage interdit. Cette variante de la signalisation routière ne s'exprime pas par un feu, mais par une plante. En effet, des chercheurs danois ont mis au point une plante qui peut aider à détecter les mines enfouies dans le sol en passant du vert au rouge lorsqu'elle se trouve en contact avec des explosifs. Des scientifiques d'Aresa, une petite entreprise de biotechnologie à Copenhague, ont travaillé sur ce végétal génétiquement modifié pendant près de trois ans, espérant que leur découverte contribuerait à réduire le nombre de personnes blessées ou tuées après avoir marché sur des mines. Cette société, fondée en 2001, est issue du département de biologie moléculaire des plantes de l'université de Copenhague. On estime à quelque 100 millions le nombre de mines enfouies dans le sol d'environ 75 pays dans le monde, et s'en débarrasser pour rendre un sol arable est un travail délicat et dangereux. « J'espère que la plante pourra être utilisée dans la recherche des mines, surtout dans les régions agricoles », a indiqué à l'AFP, le directeur d'Aresa Simon Oostergaard. « Dans une première phase, nous devrons tester la plante dans des zones de petite taille. Si cela marche, la plante sera utilisée dans le travail de recherche des mines », a-t-il ajouté. L'expérimentation débutera en Bosnie, au Sri Lanka et dans des pays d'Afrique, a précisé S. Oostergaard. Cette plante serait semée à partir d'un chemin qui aura été ouvert dans la zone concernée et déminé à l'aide de détecteurs classiques, selon Aresa. A l'avenir, l'entreprise pourrait avoir recours à des semences par voie aérienne. Cette découverte a été obtenue à partir de la modification génétique du cresson de Thale, connu sous le nom scientifique d' Arabidopsis thaliana . Il n'est pas encore certain que la plante, considérée comme « révolutionnaire » par la Croix-Rouge danoise, remplacera les chiens et les machines comme moyen de détection des mines, a toutefois estimé le directeur d'Aresa. Cette plante génétiquement modifiée change de couleur pendant sa croissance passant du vert au rouge en l'espace de trois à cinq semaines lorsque ses racines entrent en contact avec le NO 2 (dioxyde d'azote) issu de la réduction des explosifs dans le sol. Le changement de couleur est dû à l'altération de l'expression des pigments naturels de la plante. Pour éviter sa dissémination dans la nature, elle peut être rendue stérile. Cette plante pourrait également servir à la détection de métaux lourds dans les sols pollués, selon Aresa. (Avec AFP)

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Roche partenaire de l'Institut Gustave Roussy

Roche partenaire de l'Institut Gustave Roussy

Le groupe suisse vient de s'engager dans un partenariat avec l'Institut de cancérologie Gustave Roussy, à Villejuif (Val-de-Marne), et plus particulièrement avec son Service innovations thérapeutiques précoces (SITEP). L'objectif est d'accélérer[…]

Projets et réalisations : SiGNa double  ses capacités de recherche et d'analyse

Projets et réalisations : SiGNa double ses capacités de recherche et d'analyse

Restructurations : Henkel ferme deux sites industriels en France

Restructurations : Henkel ferme deux sites industriels en France

Les Laboratoires Sérobiologiques visent le doublement de la production

Les Laboratoires Sérobiologiques visent le doublement de la production

Plus d'articles