Nous suivre Industrie Pharma

Une machine à laver pour les petits volumes

NICOLAS VIUDEZ
Une machine à laver pour les petits volumes

La machine à laver dédiée aux petits volumes de Steris

© Steris

Steris lance une nouvelle machine à laver, la Reliance 280PG qui complète sa gamme d'équipements destinés au nettoyage des pièces pharmaceutiques.

Steris présente la Reliance 280PG, le nouveau modèle de sa gamme de machines à laver. Cet équipement est destiné au nettoyage automatisé des petites pièces comme les tuyaux connecteurs, récipients, composants de ligne de remplissage, pièces de format ou verreries de laboratoire. Il est doté d'un système de contrôle programmable. La machine à laver accepte jusqu'à deux chargements de tailles et de formes variées qui permettent d'augmenter la productivité du process. « Le nettoyage est une opération critique, nos clients vont passer en machine des composants qui vont servir à la fabrication de médicaments, et qui sont donc en contact avec le produit. C'est difficile de garantir la reproductibilité lors d'une action manuelle, c'est ce qui pousse nos clients à opter pour une machine à laver », explique Pierre Melk, Account Manager chez Steris France qui remarque : « L'application la plus fréquente de cet équipement sera les pièces de ligne de remplissage pour injectables ». Le nettoyage effectué en machine intervient généralement en amont d'une phase de stérilisation réalisée par autoclave ou par stérilisation H202. Le représentant de Steris tient à faire la nuance entre ces deux opérations : « nos machines désinfectent thermiquement, par exemple à 90 °C pendant un certain temps ou peuvent réaliser une désinfection chimique avec des détergents. En revanche, on ne pourra pas faire de stérilisation ».

 

Des équipements adaptés aux petites surfaces

La Reliance 280 PG vient compléter une gamme de machines à laver développée par Steris, qui comprenait précédemment trois modèles, la 380PG, la 480PG et la 680PG, des équipements fabriqués au Canada qui disposent de chambres de lavage plus volumineuses... mais avec un encombrement plus conséquent, qui n'était pas adapté à toutes les surfaces. « Jusqu'à présent, notre modèle le plus petit était la Reliance 380PG dont la chambre était malgré tout relativement volumineuse. La machine est un peu plus grande et plus consommatrice, elle demande plus de surface au sol, ce qui peut être problématique pour certaines installations. ». La chambre de lavage du Reliance 280 PG a pour dimensions 772 x 826 x 635 mm et l'équipement mesure au total environ 1,35 x 2,3 x 0,8 m. Elle peut charger jusqu'à 45 kilogrammes de produits à nettoyer. « Il y a un avantage certain par rapport au précédent modèle : un gain de 35 cm sur une machine, ce qui fait une réduction d'environ 20 % de l'encombrement au sol. Cela peut être appréciable dans des espaces réduits, par exemple dans un laboratoire ». Le fabricant sort ainsi un modèle dans la tendance actuelle d'une taille optimisée pour les petites surfaces. Un autre atout est la recherche de diminution des coûts énergétiques. La consommation d'eau d'alimentation est réduite de 30 % par rapport au modèle de taille immédiatement supérieure. « Aujourd'hui, de plus en plus, le client va calculer le coût d'utilisation de sa machine sur dix ans », constate Pierre Melk, qui a observé l'évolution des systèmes de refroidissement sur les équipements, destinés à faire baisser la facture énergétique des industriels et à respecter les normes environnementales. « Avant, pour refroidir, nous avions recours à une arrivée d'eau froide. Aujourd'hui, nous essayons d'éviter l'eau perdue, nous mettons un échangeur et on utilise une boucle de refroidissement sans que cela impacte la qualité du lavage en lui-même », souligne-t-il. Pour faciliter les opérations, la mémoire de l'appareil peut contenir jusqu'à 11 cycles de lavage différents. L'équipement permet de définir les temps de cycles, les températures, le nombre de lavages et de rinçages, etc. Les traitements standard comprennent de un à cinq pré-lavages, lavages et rinçages et de 1 à 9 traitements de rinçage final.

 

Un suivi électronique des données de lavage

L'appareil comprend également des options pour faciliter le suivi et le contrôle qualité des opérations de nettoyage. Elles concernent le système de gestion des données développé par Siemens ou par Allen Bradley, tout deux certifiés 21 CFR Part 11. Des systèmes qui permettent la génération d'un rapport électronique, des données d'« Audit Trail » et assurent une gestion des accès contrôlée. La signature pour la vérification finale des cycles peut se faire électroniquement et les données locales peuvent être exportées. « Il y a un contrôle d'accès et un enregistrement de ces accès. C'est une nouveauté, cela n'a pas de conséquences directes sur le lavage en lui-même, mais c'est une évolution qui est demandée par nos clients », souligne Pierre Melk. Steris est une entreprise américaine, présente en France et spécialisée dans la prévention de la contamination. L'entreprise est fabricant d'équipements de lavage, de stérilisation et de génération de vapeur pure ou de distillateur pour générer de l'eau PPI ainsi que d'équipements pour la décontamination à l'H202. Elle intervient également comme prestataire de services pour le démarrage, l'installation et l'entretien des équipements.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

L'IA pour détecter les anomalies

L'IA pour détecter les anomalies

Le nouveau module FactoryTalk Analytics LogixAI de Rockwell Automation utilise l'intelligence artificielle (IA) pour détecter les anomalies de la production et alerter les opérateurs afin qu'ils puissent en rechercher les[…]

Une station de comptage des colonies à grande capacité

Une station de comptage des colonies à grande capacité

Le Connex'lab, un pas de plus vers l'industrie du futur

Le Connex'lab, un pas de plus vers l'industrie du futur

Un sac de transfert à usage unique

Un sac de transfert à usage unique

Plus d'articles