Nous suivre Industrie Pharma

Une deuxième plateforme de production pour l'EFS

La rédaction

Sujets relatifs :

, ,

La première, située à Saint Herblain et nommée Atlantic BioGMP, a été inaugurée en novembre 2010. Depuis, l'Établissement français du sang (EFS) a obtenu le statut d'établissement pharmaceutique par l'ANSM en octobre 2014. Un peu plus d'un an après, l'établissement public ouvre sa deuxième plateforme destinée à la production de Médicaments de thérapie innovante (MTI). Et l'objectif de l'EFS est de se doter d'un total de cinq plateformes. Les trois prochaines verront le jour à Toulouse, Besançon et Créteil. La future plateforme de Toulouse a déjà obtenu l'autorisation d'ouverture de l'ANSM et devrait être inaugurée début 2016. Les deux autres devraient, elles, ouvrir courant 2016. Avec comme mission pour ces cinq plateformes : « offrir aux équipes de recherche la possibilité de produire des MTI destinés aux essais cliniques selon les meilleurs standards de qualité et de sécurité dans le respect de la réglementation en vigueur (BPF) et à un coût optimal ».

Située à Saint-Ismier près de Grenoble, la nouvelle plateforme MTI est intégrée à l'Unité de thérapie et d'ingénierie cellulaire (UTICell), créée en 1992 et devenue unité mixte EFS/CHU de Grenoble en 2001. Deux suites de production ont été créées dans des locaux de classe B d'environ 75 m2. Ils sont dédiés à la fabrication de médicaments de thérapies innovantes pour les essais cliniques de phases I et II. Une dizaine de personnes, du personnel mixte EFS/CHU, travaille pour la plateforme MTI. Ces installations représentent un investissement d'environ 1 million d'euros, financé grâce au programme Investissement d'Avenir, selon Anne Legendre, pharmacien responsable de l'EFS.

La plateforme grenobloise se concentre déjà sur trois projets de recherche. Le premier, GenuisVac, concerne une technologie de vaccin thérapeutique afin de cibler des maladies tumorales et infectieuses. Un essai clinique de phase I a été initié en 2012. L'UTICell qui a produit les lots cliniques « participe également à l'optimisation du procédé de production » pour la production de lots cliniques de phase II, selon l'EFS. Le deuxième projet concerne le traitement du diabète. L'UTICell est ainsi partenaire du projet européen Biocapan afin de « développer un procédé complexe d'encapsulation d'îlots de Langerhans ». Enfin, le troisième est mené avec le consortium ECellFrance autour des cellules souches mésenchymateuses et la neurologie. L'EFS structure ainsi sa production de MTI pour intervenir au cours d'essais cliniques.

 

L'EFS se dote de cinq plateformes pour les MTI.

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Un gel fait passer la culture de neurones à la 3D

Un gel fait passer la culture de neurones à la 3D

Une équipe du CNRS et de l'Inserm a développé un gel facilitant la culture cellulaire des neurones. Une découverte qui pourrait ouvrir de nouvelles voies de recherche, jusqu'à présent[…]

09/07/2018 | NeurologieCellules souches
La start-up qui veut réparer l'oreille cassée

La start-up qui veut réparer l'oreille cassée

Au coeur des sites d'Amgen en Nouvelle-Angleterre

Au coeur des sites d'Amgen en Nouvelle-Angleterre

Comment un simple polymère aide à réparer le vivant

Comment un simple polymère aide à réparer le vivant

Plus d'articles