Nous suivre Industrie Pharma

Une année mitigée pour Ipsen

Audrey Fréel

Sujets relatifs :

, ,

Renforcement du partenariat entre Ipsen et bioMérieux

Ipsen et bioMérieux ont annoncé le 25 février dernier la signature d'un partenariat dans le domaine du théranostic, portant notamment sur les cancers hormono-dépendants. En associant le portefeuille de molécules d'Ipsen et les activités de diagnostic de bioMérieux, les deux groupes souhaitent développer une solution thérapeutique et un test diagnostic en commun pour prévenir certains cancers.

Une année mitigée pour Ipsen

Le portefeuille de produits d'Ipsen en 2010

© Source : Ipsen

Les ventes ont augmenté en 2010 mais la chute du bénéfice net et du résultat opérationnel laisse planer des incertitudes quant aux perspectives du laboratoire français.

«De gros "plus" mais également de gros "moins" ». C'est ainsi que Marc de Garidel, le nouveau p-dg d'Ipsen, résume les résultats 2010. Alors que le chiffre d'affaires a augmenté de 6,5 % pour atteindre 1,1 milliard d'euros (CPH n°538). Le bénéfice net a, quant à lui, plongé de 39 %, à 95,3 millions d'euros. De même, le résultat opérationnel a chuté de 25,3 %. Il atteint 128,8 M€ en 2010 contre 172,5 M€ en 2009. Le groupe a subi des pertes de valeur et des dépréciations d'actifs de 80,3 M€, en partie dues à la baisse des perspectives de développement et de commercialisation de l'Increlex (traitement utilisé pour les déficits sévères en hormone de croissance IGF-1) aux États-Unis, à des pertes liées au contrat entre Ipsen et GTx en oncologie (CPH n°351) et à des incertitudes de partenariats, notamment en neurologie. L'interruption du partenariat avec le laboratoire Roche pour l'antidiabétique Taspoglutide a également porté un coup dur au laboratoire français.

Au niveau des activités, les médicaments de spécialité occupent la première place et représentent 64 % du chiffre d'affaires total du groupe, en augmentation de 11 % par rapport à 2009. L'anticancéreux Decapeptyl (270,2 M€), la toxine botulique Dysport (183,7 M€) et la Somatuline, notamment utilisée pour le traitement des tumeurs neuroendocrines (170 M€), arrivent en tête des ventes. Les produits de médecine générale, en baisse l'an dernier comme le Smecta (diosmectite) ou le Tanakan (vasodilatateur), constituent, quant à eux, 36 % des ventes. Selon Marc de Garidel, cette tendance devrait s'accentuer en 2011. Il prévoit une hausse proche de 8 % des ventes en médecine de spécialité et une baisse de 8 % à 10 % des ventes en médecine générale. Il mise également sur une future croissance aux États-Unis puisque plusieurs produits enregistrent actuellement leurs premières ventes (comme le Dysport et la Somatuline).

De même, le partenariat américain avec Inspiration Biopharmaceuticals dans le domaine de l'hémophilie pourrait dynamiser les ventes Outre-Atlantique. Le p-dg place aussi ses espoirs au niveau des pays émergents, notamment en Chine, Russie et Brésil où des acquisitions ont déjà eu lieu. Mais pour l'instant, aucun lancement de produit n'est prévu. La mise en place d'une revue stratégique d'ici les prochaines semaines permettra au groupe de déterminer ses futurs axes de développement. Elle sera présentée au deuxième trimestre de 2011.

%%HORSTEXTE:0%%

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles