Nous suivre Industrie Pharma

Un tiers de médicaments américains aurait des effets secondaires

H.B.

Près d'un tiers (32 %) des médicaments américains présenterait des effets secondaires découverts après commercialisation. C'est ce qui ressort d'une étude scientifique publiée le 9 mai dans le Journal of the American Medical Association (JAMA). L'équipe de recherche a analysé les données de 222 nouveaux médicaments, approuvés par la Food and Drug Administration (FDA) de 2001 à 2010, avec un suivi jusqu'en 2017. Au total, 71 médicaments, soit 32 %, ont entraîné des effets secondaires qui n'avaient pas été préalablement notifiés lors des études cliniques précédant la commercialisation. Ces effets indésirables étaient plus fréquemment rencontrés parmi les biomédicaments, les traitements de maladies psychiatriques et les médicaments approuvés selon une procédure accélérée de la FDA. Sur les 123 événements indésirables notifiés sur ces 71 médicaments, les auteurs ne recensent toutefois que 3 retraits, les 120 événements restants étant des avertissements (61) et des communications de sécurité (59). Pour les chercheurs, ces résultats soulignent simplement la nécessité d'une surveillance continue et renforcée de la sûreté des médicaments après leur mise sur le marché et durant toute la durée de leur commercialisation. Ce que fait plus ou moins la FDA, puisqu'elle évalue dans un premier temps la sûreté et l'efficacité des nouveaux médicaments au regard des résultats des essais cliniques, puis se charge dans un second temps de mettre en place des mesures (retrait, avertissements, communications) si des effets indésirables sont rapportés après commercialisation. Cette étude pourrait cependant avoir une résonance politique puisque l'administration Trump a annoncé qu'elle souhaitait à la fois réduire les restrictions pesant sur le développement clinique de nouveaux médicaments et accélérer le processus d'approbation de nouveaux médicaments par la FDA.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Le gouvernement américain injecte 354 M$ pour retrouver son indépendance sanitaire

Le gouvernement américain injecte 354 M$ pour retrouver son indépendance sanitaire

L’indépendance sanitaire est un sujet phare aux Etats-Unis. Elle entre dans le cadre de la stratégie America First du président Donald Trump. A ce titre, la société publique de fabrication de[…]

19/05/2020 | CoronavirusCovid-19
Les Philippines poursuivent Sanofi pour le Dengvaxia

Les Philippines poursuivent Sanofi pour le Dengvaxia

Nouvelles recommandations de l'ANSM pour les médicaments à base d'argile

Nouvelles recommandations de l'ANSM pour les médicaments à base d'argile

Scott Gottlieb, le n°1 de la FDA démissionne

Scott Gottlieb, le n°1 de la FDA démissionne

Plus d'articles