Nous suivre Industrie Pharma

Un pictogramme pour alerter les femmes enceintes

H.B.

Sujets relatifs :

, ,
Un pictogramme pour alerter les femmes enceintes

Depuis le 1er mars, un pictogramme alertant sur les dangers de la prise de médicaments contenant du valproate ou un dérivé (dépakine, micropakine, dépamide, dépakote, génériques) pendant la grossesse est apposé sur les boîtes de ces médicaments antiépileptiques, annonce l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM). Il se compose d'une icône représentant une femme enceinte dans un triangle rouge et d'une équation simple écrite en rouge et en majuscules : « valproate + grossesse = danger ». En dessous, un petit texte explicatif précise que le médicament ne doit pas être utilisé « chez les filles, adolescentes, femmes en âge de procréer ou enceintes, sauf en cas d'échec des autres traitements ». Réclamé depuis des mois par l'Association d'aide aux parents d'enfants souffrant du syndrome de l'anticonvulsivant (Apesac), ce dispositif vise à « réduire les risques malformatifs et neuro-développementaux liés à une exposition au valproate ou ses dérivés pendant la grossesse », ajoute l'ANSM. Mal informées par ces risques, plus de 14 000 femmes enceintes ont été exposées à ces médicaments entre 2007 et 2014, a rapporté le gouvernement en août dernier (CPH n°770). En décembre 2016, quatorze familles regroupées au sein de l'association des victimes de la Dépakine et de ses dérivés ont ainsi déposé un recours collectif, ou action de groupe, afin de faire reconnaître la responsabilité de Sanofi, qui commercialise la Dépakine, dans les malformations et troubles de leurs enfants exposés in utero (CPH n°785). Désormais, les femmes à qui l'on prescrit un médicament à base de valproate ou d'un dérivé doivent signer un formulaire d'accord de soins. Une carte patiente a également été diffusée aux professionnels de santé le 13 février dernier, afin d'être remise aux patientes lors de la visite annuelle chez le médecin spécialiste qui prescrit ces médicaments (neurologue, pédiatre ou psychiatre), en complément dudit formulaire et d'une brochure d'information.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Bioproduction : un panorama inédit pour identifier les points forts et les faiblesses en Europe

Bioproduction : un panorama inédit pour identifier les points forts et les faiblesses en Europe

Le Council of european bioregions (CEBR), en partenariat avec EIT Health, vient de publier un panorama de la bioproduction en Europe. Les auteurs de ce panorama nous éclairent sur les objectifs et les enseignements à tirer de cette[…]

Coup d’envoi des travaux pour la future académie de l’OMS à Lyon

Coup d’envoi des travaux pour la future académie de l’OMS à Lyon

Avec 9 Mrds €, les investissements en France sont au beau fixe en 2020, chiffre le Leem

Avec 9 Mrds €, les investissements en France sont au beau fixe en 2020, chiffre le Leem

Covid-19 : La HAS recommande finalement le vaccin d’AstraZeneca pour les plus de 65 ans

Covid-19 : La HAS recommande finalement le vaccin d’AstraZeneca pour les plus de 65 ans

Plus d'articles