Nous suivre Industrie Pharma

Un nouveau pic de pénurie en 2017

L.H.

Sujets relatifs :

, ,
Un nouveau pic de pénurie en 2017

© Pixabay

Le problème n'est pas nouveau. En 2008, l'Académie de pharmacie alertait déjà au sujet d'une pénurie de médicaments indispensables. La question est toujours d'actualité. Selon Le Quotidien du Médecin, environ 530 produits figurant sur la liste des médicaments d'intérêt thérapeutique majeur (MITM) ont fait l'objet d'une rupture de stock et/ou de tensions d'approvisionnement en 2017. C'est 30 % de plus qu'en 2016. Une pénurie qui touche notamment des anticancéreux, comme le 5FU ou la vincristine, des anti-infectieux (antibiotiques, vaccins, antiviraux) et des médicaments destinés au traitement des troubles du système nerveux. Pour Patrick Maison, directeur de la surveillance de l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), les principales causes de ce problème seraient un déséquilibre entre la production et la demande, des problèmes dans la chaîne de production, un défaut de qualité des produits finis et des difficultés en approvisionnement en matières premières. L'Académie de pharmacie pointe, quant à elle, une réglementation contraignante et le prix de certaines molécules indispensables en France. Elle avance que le tarif actuel de certains anticancéreux ou antibiotiques n'inciterait pas les laboratoires à investir dans leur fabrication et que le différentiel de prix entre les États européens est souvent un handicap pour la France, lorsque les stocks sont bas. Pour remédier à cette pénurie de médicaments, l'ANSM suggère de mettre en place une communication plus précise auprès des professionnels et une coordination accrue de l'Europe. L'Académie de pharmacie propose, quant à elle, de relocaliser en Europe la production de substances actives, et recommande également de réviser le prix de certains produits jugés indispensables.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Covid-19 : l’ANSM limite la vente du paracétamol

Covid-19 : l’ANSM limite la vente du paracétamol

Les patients sans ordonnance et sans symptômes ne pourront acheter qu'une seule boîte de paracétamol.  L’ANSM a décidé de limiter la vente du paracétamol. Désormais, les pharmaciens[…]

 Sanofi va développer un vaccin contre le coronavirus

Sanofi va développer un vaccin contre le coronavirus

Les médicaments génériques en « état d’urgence »

Les médicaments génériques en « état d’urgence »

Fin du libre accès pour plusieurs médicaments d'OTC

Fin du libre accès pour plusieurs médicaments d'OTC

Plus d'articles