Nous suivre Industrie Pharma

Un message d’alerte apparaîtra bientôt sur les boîtes de paracétamol

NICOLAS VIUDEZ
Un message d’alerte apparaîtra bientôt sur les boîtes de paracétamol

© ANSM / P. Bechel

L'ANSM demande à ce qu'un message contre le risque de surdosage apparaisse sur les boîtes de paracétamol. Les industriels concernés ont neuf mois pour mettre à jour leurs emballages.

« Surdosage = danger, dépasser la dose peut détruire le foie ». C’est le message d'alerte qui sera bientôt présent sur toutes les boîtes de paracétamol, à la demande de l’ANSM.

Si le paracétamol est le médicament antidouleur le plus prescrit et utilisé, un surdosage peut entraîner des lésions graves du foie, irréversibles dans certains cas. Selon l’agence, la mauvaise utilisation du paracétamol est ainsi la première cause de greffe hépatique d'origine médicamenteuse en France.

La mention retenue sera affichée sur la face avant des boîtes de paracétamol. Sur la face arrière, seront mentionnées des informations sur la dose maximale journalière, le délai à respecter entre deux prises ou l’exclusion de la prise d’un autre médicament contenant du paracétamol.

Plus de 200 spécialités à base de paracétamol concernées

Les médicaments à base de paracétamol associé à une autre substance active sont aussi concernés, ils afficheront désormais le message suivant : « surdosage = danger, ne pas prendre un autre médicament contenant du paracétamol ».

Ces deux nouveaux messages affecteront plus de 200 spécialités à base de paracétamol. Ils sont le fruit d’une grande consultation, démarrée par l’ANSM en août 2018, et incluant près de 2300 personnes (dont 75 % de particuliers) pour définir les actions à entreprendre pour sensibiliser au risque de surdosage.

Les laboratoires concernés ont désormais neuf mois pour se mettre en conformité.

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Fin du libre accès pour le paracétamol et les AINS

Fin du libre accès pour le paracétamol et les AINS

A partir du 15 janvier 2020, les médicaments contenant du paracétamol et certains anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) seront placés derrière le comptoir. Afin de favoriser le bon usage des[…]

La HAS recommande d’étendre le vaccin contre les HPV aux garçons

La HAS recommande d’étendre le vaccin contre les HPV aux garçons

L’ANSM alerte sur les implants Nexplanon

L’ANSM alerte sur les implants Nexplanon

Vers la fin du libre accès pour les médicaments à base d’alpha-amylase ?

Vers la fin du libre accès pour les médicaments à base d’alpha-amylase ?

Plus d'articles