Nous suivre Industrie Pharma

Patrick Hibon de Frohen : Un Code du travail du XXIe siècle : il y a urgence !

La rédaction

Sujets relatifs :

, ,

Au moment où ces lignes sont écrites, nos gouvernants, les partenaires sociaux, le bon peuple, se penchent ou réagissent au projet de modification du Code du travail. Vaste, mais nécessaire programme, pour peu que l'on veuille bien se déconnecter de toute idéologie et de tout dogmatisme, ce qui hélas, ne semble pas être le parti pris des différents acteurs. À les écouter, on a le curieux sentiment que la lutte des classes n'est pas terminée et que, comme à l'accoutumée, la montagne va « accoucher d'une souris » !

Il faut en effet prendre conscience que, depuis une large décennie, d'un côté, nous avons affaire à des entrepreneurs, essentiellement des TPE et des PME (qui constituent l'essentiel de l'emploi en France) qui, eux, sont loin de ces comportements dogmatiques car confrontés depuis une à deux décennies à la mondialisation, à un fonctionnement des instances européennes qui donnent le sentiment d'être éculé et dépassé, à une crise monétaire, et qui instaurent les indispensables notions de performance industrielle, de Lean management, de TRS, de SMED, de 5S, etc., et d'un autre côté, des salariés à qui on martèle, même si c'est aussi parfois une réalité, les notions de stress, de risques psycho-sociaux (RPS), de harcèlement au travail, si bien qu'ils finissent par penser qu'ils en sont forcément les victimes.

Oui, le travail et son environnement ont changé, et on a le sentiment qu'une large catégorie de « partenaires sociaux » est déconnectée du terrain, des réalités entrepreneuriales mais aussi des approches sociologiques que les nouvelles générations ont par rapport au travail. Nous sommes confrontés à des offres d'emploi et des conditions de travail qui demandent de plus en plus une qualification professionnelle qui évolue au fil du temps. Au siècle dernier, on était formé une bonne fois pour toutes. Aujourd'hui, l'employabilité d'un salarié est conditionnée par sa capacité à évoluer, à s'adapter rapidement aux évolutions techniques, technologiques et réglementaires. Et c'est là où le bât blesse. Notre Code du travail n'est plus aucunement adapté aux réalités des entreprises et de leurs environnements législatifs et économiques, pas plus qu'il ne prend en compte le contexte et l'environnement de travail des salariés. Souplesse, réactivité, protection des salariés, mais aussi de l'entreprise qui les emploie sont indispensables. Bref, un Code du travail des temps actuels, qui prend en considération l'ensemble de ces données en se projetant vers un futur pour permettre un vraie Qualité de vie au travail, conditionnée par une réalité sociologique qui prend en compte les contraintes, l'environnement, les réalités organisationnelles, les objectifs des entreprises et le sens du travail face à ces objectifs.

 

Il serait temps « d'accoucher » d'un code du travail du XXIe siècle !

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Aktehom  : Des opérations capitales pour maîtriser la contamination

Aktehom : Des opérations capitales pour maîtriser la contamination

L'attention portée au nettoyage et à la désinfection des ZAC est souvent insuffisante comparée à des sujets qui concernent plus directement les équipements de production. Ils nécessitent[…]

La chronique de Patrick Hibon de Frohen : Big data et e-santé : quels risques et quelle éthique ?

La chronique de Patrick Hibon de Frohen : Big data et e-santé : quels risques et quelle éthique ?

Aktehom : La maîtrise de la biocontamination par la connaissance de l'activité

Aktehom : La maîtrise de la biocontamination par la connaissance de l'activité

Coup de pouce pour les producteurs génériques et de biosimilaires dans l'UE

Coup de pouce pour les producteurs génériques et de biosimilaires dans l'UE

Plus d'articles