Nous suivre Industrie Pharma

Un bus jaune pour promouvoir la filière pharma

Le cluster Polepharma organisait du 7 au 14 octobre 2017, une exposition itinérante pour faire découvrir les métiers de la production pharmaceutique aux élèves, étudiants et demandeurs d'emplois.

« Il roule vraiment ? Il vient des États-Unis ? ». Il est immanquable le « schoolbus » de Polepharma. Tout droit sorti d'un film américain, l'imposant bus jaune qui transporte chaque jour des millions d'élèves aux États-Unis, affiche sa silhouette emblématique devant l'UFR de sciences de l'université de Rouen, à Saint-Étienne-du-Rouvray. C'est le lieu choisi par Polepharma pour y faire étape avec son bus qui héberge une exposition destinée à présenter les métiers de la production pharmaceutique aux élèves de tout âge, du primaire au lycée, aux étudiants et aux demandeurs d'emplois. Un succès si l'on en croit les enfants se précipitant au pied des marches pour pouvoir accéder à l'intérieur du bus. Accrochés aux fenêtres, une trentaine de panneaux les attendent, détaillant l'histoire du médicament, les grandes étapes de la fabrication ou encore les différentes formes galéniques. Deux paires de lunettes de réalité virtuelle complètent ce dispositif, pour séduire les plus jeunes et les immerger pour quelques minutes dans la visite d'un site de production d'injectables stériles. Autant de thématiques, de la plus simple à la plus complexe, et de moyens de communication qui ont permis aux personnels de Polepharma de multiplier les points d'entrée pour s'adapter à l'âge des visiteurs.

 

Sensibiliser les plus jeunes à la production dans leur région

 

« Il y a une méconnaissance des métiers de la production pharmaceutique, le schoolbus nous a paru l'outil le plus adapté pour répondre à ce besoin », souligne Caroline Villedieu, directrice de la communication et des relations publiques de Polepharma et animatrice d'un jour sur l'étape de Rouen. « Les enfants flashent sur le bus jaune à l'américaine », s'enthousiasme Émilie Renaud, chef de projets performance industrielle chez Polepharma. À l'intérieur du bus, « La plupart des questions tournent autour de la production de médicaments, les enfants sont étonnés de voir que de nombreux médicaments sont fabriqués dans la région », poursuit Caroline Villedieu. Pour les plus jeunes, l'objectif est bien là, les familiariser avec les possibilités offertes par l'industrie, dans leur région. Les élèves sont ainsi interrogés par les animateurs sur les médicaments qu'ils connaissent et les différentes formes galéniques. Et les mines sont étonnées quand on leur apprend que la ventoline est fabriquée dans la région, à seulement quelques dizaines de kilomètres de là. Des panneaux de l'exposition présentent ainsi les sites de production à proximité, qui changent à chaque ville-étape du bus. L'animation aura également été l'occasion de rappeler aux plus jeunes certains éléments fondamentaux comme la sécurité autour des médicaments, les dates limites et l'importance de l'emballage et de la notice. Pour les plus âgés, des thématiques plus scientifiques étaient proposées telles que la place de la recherche dans l'industrie pharmaceutique. « Les visiteurs sont souvent interpellés par le temps consacré à la recherche et les évolutions vers le digital », souligne Émilie Renaud. Les étudiants des filières scientifiques pouvaient ainsi se frotter à des procédés complexes comme les médicaments du futur et les anticorps monoclonaux, une façon de sensibiliser les étudiants à l'essor des biotechnologies dans le secteur. « Pour les plus grands, plus mûrs sur leurs souhaits d'orientation, la réflexion qui revient souvent est "c'est compliqué de travailler dans la pharma", nous essayons de lutter contre ces idées reçues en présentant la variété d'offres d'emplois que l'on peut trouver dans le secteur, par exemple dans le réglementaire pour des étudiants en droit », précise Caroline Villedieu. À voir l'intérêt des élèves et de leurs professeurs pour les plaquettes d'informations délivrées par le « schoolbus », nul doute, qu'à l'avenir, des vocations germeront sans doute de la visite dans le bus jaune de Polepharma.

 

Informer les demandeurs d'emplois

 

Dans l'optique de s'adresser à tous les publics, le bus était également ouvert aux personnes en reconversion et aux demandeurs d'emplois. Avec près de 50 % des emplois en production du secteur pharma, la zone géographique couverte par le cluster Polepharma : Île-de-France, Normandie, Centre-Val-de-Loire a de sérieux arguments à faire valoir dans ce domaine. Carole Trouplin, chargé de recrutement à l'IMT, venait présenter les possibilités offertes par le secteur : « avec ce dispositif on touche aussi bien les jeunes en sortie de cursus que les demandeurs d'emplois ou en reconversion professionnelle qui nous sont adressés par le pôle emploi et les missions locales. » Bien placée pour évaluer les connaissances sur les opportunités offertes par l'industrie pharma, elle estime que « globalement, l'information circule bien. Sur Val-de-Reuil, par exemple, les pôles emplois savent que c'est une source importante de recrutements, donc ils sont très réactifs ». L'information présentée dans le bus s'articule avec le site Internet Job Box by Polepharma, destiné à présenter plus en détail les métiers de l'industrie pharma, au travers de différentes fiches métiers. Un site qui propose également des offres d'emploi et une bourse aux CV. Au final, ce dispositif de « schoolbus », une première pour Polepharma, aura été un franc succès (voir aussi notre encadré). « Des professionnels de l'industrie ont également joué le jeu et sont passés pour participer à l'évènement et rencontrer les visiteurs », se félicitait Caroline Villedieu. Des représentants de Leo Pharma ou Ipsen sont ainsi venus à la rencontre des visiteurs. Des acteurs de l'interim se sont également intéressés à l'initiative, à l'image de Brigitte Potié, responsable emploi pour Manpower, un des partenaires de l'opération « schoolbus ». « Au niveau de l'intérim, nous sommes surtout sur des recrutements à bac +2, des techniciens, il y a une exigence de formations mais aussi une exigence de savoir-être dans cette industrie, surtout pour les fonctions qualité », précise Brigitte Potié. En première ligne pour prendre le pouls d'un secteur en difficulté, ces dernières années, elle constate par ailleurs une amélioration significative depuis plusieurs mois. « Il y a clairement une reprise de l'activité intérim depuis le début de l'année, avec des gros donneurs d'ordre qui ont fortement recruté », souligne Brigitte Potié. La responsable emploi se félicitait également du dispositif proposé par Polepharma et insistait sur son utilité : « L'industrie pharma a globalement une bonne image, il y a peut-être un problème de fléchage dans l'orientation vers les formations adéquates ». Un manque d'information et un écart entre l'offre et la demande qu'a tenté de résorber le « schoolbus » Polepharma durant toute cette semaine d'octobre.

 

« La réflexion qui revient souvent :

"c'est compliqué de travailler dans la pharma " »,

Caroline Villedieu (Polepharma) .

 

1 200 VISITEURS POUR UNE PREMIÈRE

L'opération « Schoolbus », baptisée "Le Médicament Made in ma région", s'est déroulée du 7 au 14 octobre 2017. Une semaine composée de 5 étapes au travers des grandes villes du Centre-Ouest et Normandie : Tours, Chartres, Évreux, Dreux et Rouen. Une opération qui s'est déroulée en simultané avec la semaine de la science, événement national. À l'heure du bilan, Polepharma annonce 1 200 visiteurs pour ce premier évènement : écoliers, collégiens, lycéens, demandeurs d'emploi, personnes en reconversion ou simples visiteurs. Né en 2002, Polepharma est le cluster de la production pharmaceutique, regroupant les acteurs de la région Centre, Normandie et Île-de-France. Polepharma compte 175 membres directs et 300 entreprises ou organismes parties prenantes.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Biothérapies : Bayer lance une nouvelle plateforme

Biothérapies : Bayer lance une nouvelle plateforme

Le laboratoire allemand compte cinq candidats-médicaments de thérapies cellulaire et génique dans son pipeline. Les thérapies cellulaire et génique semblent décidément être la nouvelle[…]

Covid-19 : Le vaccin de Pfizer et BioNTech approuvé au Royaume-Uni

Covid-19 : Le vaccin de Pfizer et BioNTech approuvé au Royaume-Uni

Covid-19 : Le vaccin de Janssen examiné par l’Agence européenne du médicament

Covid-19 : Le vaccin de Janssen examiné par l’Agence européenne du médicament

Covid-19 : Pfizer et BioNTech déposent une demande d’autorisation en Europe pour rendre leur vaccin disponible dès la fin de l’année

Covid-19 : Pfizer et BioNTech déposent une demande d’autorisation en Europe pour rendre leur vaccin disponible dès la fin de l’année

Plus d'articles