Nous suivre Industrie Pharma

Un biomatériau pour les emballages réfrigérés

Dinhill On
Un biomatériau pour les emballages réfrigérés

Le CrodaTherm 6.5 est destiné au transport réfrigéré de médicaments.

© Croda

La société Croda a développé un matériau à changement de phase pour le transport de produits pharmaceutiques. Le CrodaTherm 6.5 présente non seulement l'avantage d'apporter de bonnes performances en matière de froid, mais également d'être biosourcé.

Et s'il était possible de se soucier à la fois du respect de la chaîne du froid et de l'impact environnemental du transport réfrigéré de médicaments ? C'est désormais possible avec le matériau à changement de phase CrodaTherm 6.5 développé par le fabricant de spécialités chimiques d'origine renouvelable Croda. Pour le transport réfrigéré en particulier sur de longs trajets, les industriels peuvent avoir recours à des matériaux à changement de phase (MCP) liquide/solide : il s'agit de substances capables d'absorber ou de restituer de l'énergie thermique sous forme de chaleur sans d'apport d'énergie extérieur à une température donnée. « Nous avons développé le CrodaTherm 6.5 car il n'existait pas à notre connaissance de MCP d'origine végétale disponible à échelle commerciale pour le marché de la pharmacie », explique Kévin Bozec, coordinateur marketing Marchés industriels chez Croda France. Avant de continuer : « Il est élaboré à partir de dérivé d'huiles végétales de haute pureté aidant à une meilleure maîtrise de la réfrigération. Les éventuels problèmes de surfusion du MCP, qui empêchent le changement de phase à la température usuelle, sont évités par le fait d'avoir la bonne molécule chimique et le haut degré de pureté ». Ainsi, le matériau commercialisé par Croda ne nécessite pas l'ajout d'additif pour parer à ce type de problématique. De plus, le CrodaTherm 6.5 se caractérise par une prise de volume limitée après changement de phase par rapport à certains autres MCP.

 

Conçu pour un transport entre 2 et 8 °C

 

Pour garantir leur fonctionnalité et leur qualité, certains médicaments et les vaccins nécessitent d'être transportés entre 2 et 8 °C. Dans ce cadre, le CrodaTherm 6.5 possède une chaleur latente élevée, lui conférant une capacité accrue d'emmagasiner la chaleur excessive. Ainsi, son utilisation permettra de stabiliser efficacement la température froide lors de sa fusion. De plus, le matériau se caractérise par un point de fusion de 6,8 °C, convenant aux normes du transport pharmaceutique. « Par exemple, notre produit se révèle plus avantageux à l'usage que de l'eau gélifiée dont la température de fusion est à 0 °C. Son emploi est recommandé pour les produits transportés ne devant pas être exposés à des températures trop basses sous peine d'être endommagés », explique Kévin Bozec.

Le MCP commercialisé par Croda possède également des avantages, comparé à des matériaux à base de paraffine ou de sels hydratés utilisés pour le transport à froid. « Le CrodaTherm 6.5 est plus sûr à l'usage par rapport à des matériaux à base de paraffine qui est dérivée du pétrole, donc plus inflammable », détaille Kévin Bozec. Avant de poursuivre : « Bien qu'il soit organique, notre produit est également performant de manière durable, contrairement à des MCP à base de sels hydratés ». Le nouveau produit de Croda se caractérise par un très faible taux d'évaporation en phase liquide. Ce qui lui permet d'être réutilisable sans perte de performance thermique durant au minimum 5 000 cycles. En outre, le CrodaTherm est un produit biosourcé et biodégradable, ce qui limite son impact sur l'environnement, notamment en cas de fuite accidentelle lors du transport. Et l'ensemble de ces avantages ne s'avèrent pas plus onéreux que d'autres MCP disponibles sur le marché, comme l'indique Kévin Bozec : « Par rapport au coût d'un grade commun de MCP à base paraffine, notre produit est tout à fait compétitif ».

Outre le CrodaTherm 6.5, la société Croda propose également un autre grade de MCP pour le transport de produits pharmaceutiques entre 15 et 25 °C. « Le CrodaTherm 21 possède les avantages similaires à ceux du grade 6.5 en matière d'impact sur l'environnement et de stabilité thermique, et est capable de tenir 10 000 cycles d'utilisation sans déclin de performance », précise Kévin Bozec. En outre, l'entreprise travaille actuellement à développer de nouveaux grades de MCP. « Nous souhaitons mettre au point des matériaux utilisables sur une plage de températures allant de -50 °C à +150 °C, en accord avec les besoins de nos clients », détaille le coordinateur marketing de Croda. Avant d'ajouter : « Pour le secteur pharmaceutique, nous travaillons à la mise au point d'un MCP pour le transport réfrigéré à -20 °C ». À plus long terme, la société entend développer la promotion de ses grades de MCP biosourcés et biodégradables. « Outre le transport réfrigéré, les MCP s'adaptent à beaucoup d'usages dans l'industrie. Nous sommes donc persuadés qu'il y a d'autres applications industrielles à trouver pour le CrodaTherm 6.5 », conclut Kévin Bozec.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Une buse à plasma rotative

Une buse à plasma rotative

Plasmatreat présente la nouvelle buse rotative plasma Openair-Plasma RD1004, conçue spécifiquement pour générer un plasma froid à pression atmosphérique, et permettre un nettoyage ultrafin et une[…]

Un équipement pour faciliter le lavage des mains

Un équipement pour faciliter le lavage des mains

Une capsule pour l'envoi de thérapies cellulaires

Une capsule pour l'envoi de thérapies cellulaires

Des micro-ordinateurs pensés pour les lignes de production

Des micro-ordinateurs pensés pour les lignes de production

Plus d'articles