Nous suivre Industrie Pharma

Un bâtiment de Sanofi à 107 M€ démoli sans avoir servi

H.B.

Sujets relatifs :

, ,

À Montpellier, un bâtiment de Sanofi de recherche et de production de molécules chimiques pour des essais cliniques va être démoli sans avoir servi. La construction de ce bâtiment de plus de 8 500 m2 de surface a été initiée au début des années 2000, et terminée à la fin de l'année 2011, pour un investissement total de plus de 107 millions d'euros. Jamais entré en production, ce bâtiment destiné à la fabrication des ingrédients pharmaceutiques actifs (API) pour des essais cliniques devrait être démoli d'ici peu, faute de repreneur ou de réutilisation à d'autres fins par Sanofi. C'est ce que nous rapporte un communiqué de la CFE-CGC, et ce qu'a confirmé un porte-parole de Sanofi. Si le groupe annonce un changement de stratégie, le syndicat dénonce pour sa part un « gâchis », une « gabegie financière ». « 107 millions d'euros investis, des installations de haute technologie calibrées pour produire jusqu'à 250 lots par an, cette réalisation devait être le fleuron de Sanofi, l'avenir du site de Montpellier ! », s'insurge la CFE-CGC Sanofi-Aventis R&D (SARD) de Montpellier. « Aujourd'hui, la désillusion est totale. Les salariés déjà éprouvés par deux plans de restructuration difficiles et une baisse des effectifs de 30 %, s'inquiètent à nouveau pour l'avenir du site. » Si elle ne remet pas en cause la nécessaire reconversion de cette structure, due à l'évolution du portefeuille de Sanofi, qui comprend toujours plus de médicaments biologiques, la CFE-CGC « s'interroge quand la direction certifie ne pouvoir trouver aucune alternative interne ou externe à la reconversion et à l'exploitation de ce bâtiment. » De son côté, Sanofi nous explique que son portefeuille a évolué à tel point qu'il comprend environ 65 % de médicaments biologiques, aux dépens de la production chimique et des petites molécules. Location, vente, réutilisation... Le géant français assure avoir tout étudié quant à l'avenir de ce bâtiment, aussi bien au niveau réglementaire que technique et économique, mais qu'aucune solution n'a été trouvée. La CFE-CGC SARD reste persuadée que d'autres choix sont encore possibles.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Covid-19 : Johnson & Johnson lance son essai de phase III

Covid-19 : Johnson & Johnson lance son essai de phase III

Le laboratoire espère une approbation au début de l'année 2021. Le numéro 1 mondial a annoncé le lancement de l’étude pivot de phase III du JNJ-78436735, son candidat-vaccin contre le[…]

Covid-19 : Résultats positifs pour l'Avigan de Fujifilm

Covid-19 : Résultats positifs pour l'Avigan de Fujifilm

Roche met la main sur Inflazome

Roche met la main sur Inflazome

Lonza signe avec LamKap Bio Group

Lonza signe avec LamKap Bio Group

Plus d'articles