Nous suivre Industrie Pharma

Transgene vise la profitabilité en 2015

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Le chemin semble encore long pour Transgene. La société strasbourgeoise de biotechnologies sort d'une année difficile avec l'ensemble de ses indicateurs financiers orientés à la baisse. Le produit de ses activités a reculé de 15 % en un an, à 11,8 millions d'euros. Dans le même temps, ses subventions de R&D ont été divisées par plus du double, passant de 3,9 à 1,4 M€. Alliés à la légère augmentation de ses frais administratifs et de recherche (33 M€ contre 32,3 M€ en 2008), la société a de fait accru sa perte nette, passée de 18 à 27,3 M€ en 2009. En douze ans, la perte cumulée s'établit ainsi à 270 M€, note Les échos. Dans l'optique de la poursuite de son développement, Transgene prévoit par ailleurs de consommer 33 M€ de sa trésorerie en 2010 quand il n'avait consommé que 22 et 24,6 M€ ces deux dernières années. A fin 2009, sa trésorerie nette s'établissait à 64,7 M€, contre 86,7 M€ à fin 2008. Si la société a sans doute encore les moyens de manœuvrer, ses réserves s'affaiblissent. Transgene, qui détient quatre produits en développement clinique, encore en phases I et II, s'apprête ainsi à procéder à une augmentation de ses fonds propres. Avec un objectif précis « financer sa stratégie de transformation en société biopharmaceutique intégrée à l'horizon 2015 ». En nourrissant le but de devenir profitable à cet horizon. Sans avoir encore établi un calendrier fixe, Transgene estime vouloir lever de 100 à 150 millions d'euros cette année pour se renforcer. L'Institut Mérieux, actionnaire principal avec 55,2% du capital, mettrait la main au pot « à hauteur de sa participation », indique Transgene, donc en injectant un peu plus de la moitié de la somme à venir.

 

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles