Nous suivre Industrie Pharma

THOMAS ROULET, DIRECTEUR DE L'UNITÉ LABSO CHIMIE FINE DE BLANQUEFORT

Aurélie Dureuil

Sujets relatifs :

, ,
THOMAS ROULET, DIRECTEUR DE L'UNITÉ LABSO CHIMIE FINE DE BLANQUEFORT

« Nous n'avons pas ressenti la crise de façon très violente »

© © Labso Chimie Fine

Témoignages. Sous la coupe de leurs maisons-mères, les entreprises de chimie fine telles que Labso Chimie Fine ne subissent pas la loi du marché.

« Notre intégration dans le groupe pharmaceutique Boehringer Ingelheim a été déterminante en 2009. De fait la crise n'a pas été ressentie de façon très violente par Labso Chimie Fine. En effet, nous sommes une des cinq usines de chimie fine de laboratoire dans le monde. Les autres sont situées en Allemagne, en Italie, en Espagne et aux États-Unis. Celles-ci fabriquent la grande majorité des principes actifs du groupe. Aujourd'hui, notre production du site de Blanquefort est vendue à 99 % à la maison-mère en Allemagne et parmi cette proportion, 90 % est destiné au secteur pharmaceutique. Boehringer Ingelheim réalise toute sa recherche et fabrique la majeure partie de ses principes actifs. Nous sommes protégés de l'influence des marchés tiers de la chimie. De plus, les principes actifs que nous produisons sont encore sous brevet. Cette intégration à un grand groupe joue par ailleurs sur l'accès à de nouvelles technologies. Le développement se fait en Allemagne, ce sont les chercheurs allemands qui testent les nouvelles réactions ou les nouveaux outils. Sur le site de Blanquefort, nous sommes centrés sur nos technologies existantes qui sont centrées sur l'utilisation d'une chimie des catalyseurs. Nous travaillons également davantage sur l'amélioration de nos impacts sur l'environnement. Nous agissons notamment sur la réduction des émissions, les recherches de réduction des déchets, de procédés plus neutres pour l'environnement. Nous avons accéléré la récupération des solvants, mis en œuvre des systèmes de récupération des déchets, etc. Labso Chimie Fine est, par ailleurs, une des premières sociétés chimiques de France a avoir obtenu les certification ISO 9000 et ISO 9001 en 1988. Nous sommes également certifiés OHSAS 18001.

Aujourd'hui, je ne crois pas que le fait d'être en France soit un avantage ni un inconvénient au sein du groupe. Notre situation dans le bordelais peut par contre poser des problèmes de recrutement. En effet, il y a très peu d'industries chimiques implantées dans la région. Il est alors très difficile de trouver des intérimaires qualifiés pour les périodes d'augmentation de l'activité. Cela explique notamment que parmi nos 65 employés, l'ancienneté moyenne est supérieure à 20 ans. »

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Les pharmaciens sensibilisés à la chaîne du froid

Les pharmaciens sensibilisés à la chaîne du froid

Les produits pharmaceutiques sensibles doivent être maintenus en chaîne du froid tout au long de la chaîne du médicament. Les pharmaciens d'officine représentent les derniers maillons avant le patient. Jean Arnoult, président du conseil régional[…]

Les fournisseurs affichent leurs solutions

Les fournisseurs affichent leurs solutions

Installer des tours de contrôle pour améliorer la rentabilité

Logistique

Installer des tours de contrôle pour améliorer la rentabilité

Tous les maillons mobilisés

Tous les maillons mobilisés

Plus d'articles