Nous suivre Industrie Pharma

Teva s’apprêterait à licencier des milliers de salariés

Laura Hendrikx

Sujets relatifs :

, ,

Après une année difficile, le géant israélien Teva serait sur le point de licencier des milliers de salariés en Israël et aux États-Unis. Le groupe, qui ne souhaite pas commenter cette information, annonce un plan de restructuration et des changements au sein de sa direction.

La liste pourrait s’allonger. En août, Teva avait déjà annoncé un plan d’économies drastique devant générer la suppression de 7 000 postes et la fermeture ou la cession de six usines en 2017, puis de neuf autres, l’année prochaine (CPH n°811). Selon Reuters, qui cite le quotidien israélien d’informations économiques Calcalist, le groupe s’apprêterait à licencier de 20 % à 25 % de ses 6 860 employés en Israël et plus de 10 % de ses 10 000 employés aux États-Unis. L’année a été difficile pour le géant israélien, qui explique sa faible rentabilité par l’érosion des prix de ses génériques aux États-Unis, non compensée par les volumes vendus. En outre, l’acquisition d’Actavis (activité générique d’Allergan) en 2016 n’a pas été aussi fructueuse que prévu en 2017 (CPH n°811). Selon les dernières données publiées, début novembre, lors de la présentation des résultats du groupe au troisième trimestre, la dette de Teva s’élevait au 30 septembre à 34,7 milliards de dollars. Soit un peu moins que les 35,1 Mrds $ (CPH n°803) annoncés au 2e trimestre 2017. Pour en rembourser une partie, le groupe a indiqué, début août, son intention de se défaire de sa filiale de génériques Medis, acquise dans le cadre de son rachat d’Actavis. Le génériqueur israélien a également mis en vente ses activités d’oncologie et de traitement de la douleur en Europe, ainsi que sa division Santé de la femme. Il a annoncé, début novembre, avoir finalisé la vente de l’actif restant de cette dernière, à savoir le dispositif intra-utérin Paraguard, pour la somme d’1,1 Mrd $ (CPH n°821).
Un plan de restructuration annoncé pour mi-décembre
À cette série d’actions s’ajoute l’annonce d’un plan de restructuration et de changements au sein de la direction. « Teva prend des mesures décisives et immédiates pour répondre aux pressions extérieures et aux problèmes d’inefficacité en interne », a déclaré Kåre Schultz, p-dg du groupe, dans un communiqué. La société travaille actuellement sur un plan de restructuration détaillé qui lui permettra de «?devenir une compagnie plus souple, légère et rentable?» et qui sera partagé mi-décembre. Kåre Schultz indique que Teva se focalisera sur la création de valeur durable. «?Notre priorité absolue reste la stabilisation du bénéfice d’exploitation et du flux de trésorerie de la société dans le but d’améliorer notre situation financière, tout en restant attentifs au revenu à court terme et à la génération de trésorerie, et en même temps d’assurer que nous remplissons notre engagement qui est de fournir des médicaments de haute qualité aux patients à travers le monde.?» Concrètement, cette restructuration se traduira par la fusion des deux divisions Génériques et Spécialités médicales ainsi que de leurs activités de R&D. La nouvelle organisation commerciale opérera dans trois régions : l’Amérique du Nord, l’Europe et les marchés en croissance. Certaines des anciennes divisions internationales seront intégrées à la nouvelle structure globale, tandis que d’autres seront licenciées. En conséquence de ces changements, le géant israélien a indiqué que Michael Hayden, responsable de la recherche et développement du groupe, Rob Koremans, p-dg de la division spécialités médicales et Dipankar Bhattacharjee, p-dg de la division génériques, prendront leur retraite à partir du 31 décembre.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Plusieurs accords entre Transgene et Tasly en Chine

Plusieurs accords entre Transgene et Tasly en Chine

La société française de biotechnologie Transgene, qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers et les maladies infectieuses, a annoncé la[…]

16/07/2018 | TransgeneChine
DNA Script reçoit 2,2 M€ de Bpifrance

DNA Script reçoit 2,2 M€ de Bpifrance

MSD va investir 80 M€ en France

MSD va investir 80 M€ en France

Boehringer Ingelheim investit 200 M€ dans un centre de production à Lyon

Boehringer Ingelheim investit 200 M€ dans un centre de production à Lyon

Plus d'articles