Nous suivre Industrie Pharma

Teva et Lonza abandonnent leur coentreprise

A.F.

Sujets relatifs :

, ,
L'Israélien Teva et le Suisse Lonza jettent l'éponge.

Ils ont décidé d'arrêter leur coentreprise initiée en 2009 dans les biosimilaires. Pour autant, les deux laboratoires ont indiqué qu'ils continueraient à investir dans ce domaine.

Teva a assuré qu'il comptait poursuivre le développement de produits biologiques afin de créer un « portefeuille équilibré de biosimilaires et de produits biologiques innovants ».

Pour Lonza, la stratégie sera différente. « Avec l'arrêt de la coentreprise, nous allons cesser d'investir dans les domaines qui ne sont pas stratégiques pour Lonza comme les développements cliniques et la commercialisation de produits finis », a expliqué Stephan Kutzer, directeur des opérations de Lonza Pharma et Biotech. Avant de poursuivre : « Ces investissements dans les biosimilaires auront besoin de plus de capital qu'initialement prévu et leur mise sur le marché prendra aussi plus de temps. C'est pourquoi nous avons l'intention dans le futur de limiter notre rôle en nous concentrant sur nos compétences de base dans les domaines de la fabrication à façon et le développement de lignées cellulaires ».

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles