Nous suivre Industrie Pharma

Teva en plein scandale sanitaire en France

Audrey Fréel

Sujets relatifs :

, ,
Teva en plein scandale sanitaire en France

© Teva Laboratoires

La filiale française du laboratoire israélien Teva est en mauvaise posture. Des somnifères ont été retrouvés dans certains lots d'un diurétique conditionné dans son usine française. Cette bévue serait déjà responsable de quatre décès.

Du somnifère en lieu et place d'un diurétique. Cette méprise place le laboratoire israélien dans une situation très délicate en France. C'est dans son usine de conditionnement de Sens (Yonne) qu'aurait eu lieu cette erreur, qui, à l'heure où nous bouclons ce numéro, pourrait déjà être à l'origine de quatre décès. Suite à un problème de conditionnement du médicament diurétique furosémide 40 mg, certains comprimés ont été remplacés par le somnifère zopiclone (notamment commercialisé sous la marque Imovane). Les comprimés de furosémide proviennent de Hongrie tandis que le somnifère zopiclone est fabriqué en Espagne, selon l'Agence nationale de sécurité des médicaments (ANSM). Ce problème concerne deux lots (Y175 et Y176), contenant chacun 95 000 boîtes. « Cette substitution peut entraîner un risque de somnolence pour le patient mais également un manque d'effet diurétique », met en garde l'ANSM. Le 10 juin, celle-ci a décidé de rappeler l'ensemble des lots de furosémide « par mesure de précaution ».

Pour le moment, le voile n'a toujours pas été levé sur cette affaire. L'inspection du site de conditionnement de Sens, les 10 et 11 juin par les autorités sanitaires, n'a pas relevé « d'anomalie majeure de fonctionnement du site ». « Les premières constatations n'ont pas permis d'identifier de défaut dans l'organisation, les pratiques ou les équipements de nature à conduire les autorités sanitaires à interrompre l'activité du site », a précisé l'ANSM. Elle a ajouté « qu'une vérification systématique des boîtes de Furosémide Teva 40 mg des lots retirés a été imposée à Teva par l'ANSM. Conduite sous contrôle d'huissier, cette vérification se poursuivra dans les prochains jours ». « A l'heure actuelle, les personnes en charge de ce contrôle chez Teva Laboratoires n'ont pas trouvé de comprimés de Zopiclone Teva 7,5 mg à l'intérieur des blisters de furosémide Teva 40 mg », a de son côté informé Teva, qui mène aussi une investigation en interne. Après avoir suspendu dans un premier temps toutes les expéditions des médicaments conditionnés à Sens, la filiale française a décidé le 13 juin de restreindre cette limitation aux lots Furosémide Teva 40 mg. « Nous sommes conscients, pour la santé des patients, de l'importance de reprendre rapidement l'approvisionnement de nos médicaments », a justifié Erick Roche, président de Teva Laboratoires.

Le parquet de Paris a aussi ouvert une enquête pour tromperie aggravée, homicides et blessures involontaires, mise en danger de la vie d'autrui et administration de substance nuisible. Selon l'AFP, il aurait confié à l'Oclaesp (Office centrale de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique) le soin de mener une perquisition avec des gendarmes le 13 juin dans l'usine de Teva.

Plusieurs échos dans la presse évoquent la piste d'actes de malveillance et la possibilité que Teva en réfère à la justice « Teva Laboratoires précise qu'il ne porte pas plainte contre X, contrairement à certaines rumeurs reprises dans la presse », a cependant démenti le laboratoire le 12 juin. Teva Laboratoires se place actuellement au 5e rang des groupes pharmaceutiques et à la 3e place des laboratoires de médicaments génériques dans l'Hexagone. D'un effectif de près de 1 000 personnes, la filiale française a généré 700 M€ en 2012. Son siège social se situe à La Défense (Hauts-de-Seine).

 

 

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Proconseil : Libérez l'homme augmenté !

Proconseil : Libérez l'homme augmenté !

Les chroniques de Gilbert Lippmann - président de Proconseil L'émission Cash Investigation d'Elise Lucet : « Travail : ton univers impitoyable » nous a tous interpellés. Elle évoque notamment les[…]

01/12/2017 | Santé publiqueFILIÈRE
API : Avista double ses capacités de production au Colorado

API : Avista double ses capacités de production au Colorado

Oligonucléotides : partenariat entre Ribobio et GE Healthcare

Oligonucléotides : partenariat entre Ribobio et GE Healthcare

PeptiDream collaborera avec Bayer

PeptiDream collaborera avec Bayer

Plus d'articles