Nous suivre Industrie Pharma

Teva consolide ses positions au Japon et en Russie

Audrey Fréel
Teva consolide ses positions au Japon et en Russie

Le génériqueur israélien poursuit son ascension à l'international.

© © Teva

LE GROUPE ISRAÉLIEN MULTIPLIE LES OPÉRATIONS ET CONFORTE SA PLACE DE NUMÉRO UN MONDIAL.

Le leader mondial des génériques poursuit son développement au Japon et en Russie à travers deux opérations. En premier lieu, il vient de débourser 150 millions de dollars (110 M€) pour acquérir la totalité du capital de Teva-Kowa Pharma, coentreprise 50-50 entre le groupe israélien et le Japonais Kowa, initiée en septembre 2008. Entrée en activité en 2009, la coentreprise a généré 200 M$ de ventes en 2010, ce qui lui a permis de se hisser « dans le top 5 des génériqueurs au Japon », selon Teva. Dernièrement, le génériqueur israélien a aussi finalisé l'acquisition du laboratoire japonais Taiyo Pharmaceutical en juillet pour un montant de 934 M$. Une acquisition fructueuse, puisque ce dernier est le troisième producteur de génériques au Japon et possède un portefeuille de 550 produits. De quoi gonfler le chiffre d'affaires de Teva dans cette région qui est encore minoritaire dans les ventes géographiques du groupe. Grâce à ces opérations de croissance externe, il espère maintenant générer des ventes annuelles de plus de 800 M$ au pays du Soleil Levant. Deuxième plus grand marché pharmaceutique mondial, avec une valeur estimée à 96 Mrds $ en 2010, selon Teva, le Japon a ce double avantage que l'utilisation de médicaments génériques est fortement soutenue par les pouvoirs publics, ces dernières années. Et le potentiel de substitution est encore gigantesque. Les génériques représenteraient 23 % du secteur pharmaceutique nippon et le gouvernement japonais aurait l'intention d'augmenter ce taux à 30 % d'ici 2012.

Outre le Japon, le génériqueur israélien se renforce aussi en Russie où il envisage de construire une usine de production pharmaceutique. Elle sera implantée au niveau d'un cluster pharmaceutique dans la ville de Yaroslav, à 250 km au nord-est de Moscou. Le site sera construit suivant différentes phases. La première tranche de financement d'un investissement de 50 M$, permettra la construction d'une unité de production de médicaments sous forme orale qui devrait être finalisée en 2014. Ce projet permettra la création de 200 postes. Teva est présent en Russie depuis 1995 où il commercialise environ 300 produits. En 2010, il a réalisé environ 612 M$ de chiffre d'affaires dans cette région de l'Est, soit presque 4 % des ventes totales du groupe qui se sont élevées à 4,4 milliards de dollars. Ces deux nouvelles opérations sont en ligne avec son objectif d'atteindre entre 18,5 Mrds et 19 Mrds $ pour la fin de l'année.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Enquête exclusive : 210 sites de production pharmaceutique en France

Enquête exclusive : 210 sites de production pharmaceutique en France

Qui sont ces industriels qui produisent des boites de médicaments en France ? Ou sont-ils implantés ? Que produisent-ils exactement ? Industrie Pharma publie chaque année une enquête sur les sites de production,[…]

01/04/2019 | FaçonnageENTREPRISES
Diaxonhit signe avec Boehringer Ingelheim

Diaxonhit signe avec Boehringer Ingelheim

Baxter noue un partenariat avec Coherus

Baxter noue un partenariat avec Coherus

Servier collabore avec un institut singapourien

Servier collabore avec un institut singapourien

Plus d'articles