Nous suivre Industrie Pharma

Tessenderlo vend son activité

A.F.

Sujets relatifs :

, ,

Le groupe belge tourne le dos à ses activités de production pharmaceutique. Après avoir annoncé la fermeture de sa filiale Chemilyl, qui détient une unité d'intermédiaires pharmaceutique à Loos (Nord), il va céder deux business unit spécialisées dans ce type de produits à la holding privée International Chemical Investors Group (ICIG). L'opération concerne plus particulièrement les filiales Calaire Chimie et Farchemia. La première, spécialisée dans les intermédiaires pharmaceutiques et les API, possède un site de production en France, à Calais (Pas-de-Calais) qui a rejoint le périmètre de Tessenderlo en 1992. Cette activité était déjà sur la sellette depuis quelques années. En effet, en 2010, le groupe belge avait supprimé 51 postes sur les 251 employés que comptait Calaire Chimie, suite à « une situation économique très dégradée ». De son côté, Farchemia opère une usine d'API située à Treviglio, en Italie qui appartient à Tessenderlo depuis 1989. La cession de ces deux filiales à ICIG concerne près de 360 employés. La division Pharma du groupe belge fournit des intermédiaires et ingrédients pharmaceutiques actifs (API) pour la fabrication de produits de marques et de génériques en Amérique du Nord et en Europe. Elle dispose d'un centre de R&D, d'une unité pilote et de trois sites de productions (Loos, Calais, Treviglio), qui ne seront donc prochainement plus opérés par la société belge. « Ce projet de cession s'inscrit dans la stratégie de recadrage du groupe sur les produits et services spécialisés dans les domaines de l'alimentaire, de l'agriculture, de la gestion de l'eau et de la valorisation des matières résiduelles biologiques », explique Tessenderlo. Cette activité pharmaceutique occupait une place minoritaire dans le portefeuille d'activité du groupe chimique. Le segment Autres activités (Intermédiaires pharmaceutiques, Dérivés chlorés organiques, Compounds et une partie des activités Chlore-alcali) du groupe a en effet généré 382,6 M€ de ventes, pour un chiffre d'affaires total de 2,1 Mrds €. ICIG est, quant à elle, spécialisée dans les activités chimiques et pharmaceutiques de taille moyenne. Créée en 2004, la holding a déjà acquis 17 entités opérationnelles gérées de façon autonome. Elle a notamment mis la main sur les intermédiaires pharmaceutiques de Genzyme en mars 2011.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles