Nous suivre Industrie Pharma

Takeda bientôt opérationnel en Russie

Audrey Fréel

Sujets relatifs :

, ,
Takeda bientôt opérationnel en Russie

Ventes de Takeda par régions en % du CA 2011

© Source : Takeda

Takeda a achevé la construction de sa première unité de production en Russie. Hérité de Nycomed, ce projet lui permettra de booster sa croissance dans ce pays, en ligne avec la stratégie du groupe.

Le laboratoire japonais poursuit son expansion dans les marchés émergents. Il vient de finaliser, dans les temps, les travaux de construction de sa toute première unité de production en Russie. D'un investissement de 75 millions d'euros, celle-ci est implantée dans la région de Yaroslavl, à 280 kilomètres de Moscou. Elle sera pleinement opérationnelle à l'horizon 2014 et permettra la création de 200 postes. Au démarrage, l'unité produira deux milliards de formes solides et 90 millions d'ampoules stériles. Elle fabriquera essentiellement l'antidouleur Cardiomagnyl (acide acétylsalicylique et hydroxyde de magnésium), l'Actovegin (extraits de sang de veau déproténéisé) et des comprimés de calcium. Elle dispose également d'une ligne d'emballage pour les produits liquides et solides ainsi qu'un local de stockage.

Un projet provenant de Nycomed

Le projet avait été initié en 2009 par le Suisse Nycomed et représentait, à l'époque, la première unité de production en Russie pour le groupe. Entre temps, Nycomed a rejoint le périmètre de Takeda qui avait acquis la totalité de ses parts en mai 2011 pour 9,6 Mrds €. Cette colossale acquisition avait notamment permis au groupe japonais d'accroître ses positions en Russie et dans les autres pays de la Communauté des États indépendants (CEI). En effet, en 2010, Nycomed avait généré 17 % de ses ventes dans cette zone (soit environ 48 M€). Depuis, Takeda poursuit son développement dans ce pays émergent et table sur une croissance de ses ventes russes de l'ordre de 15 % sur la période 2012-2016. Avec un marché pharmaceutique local estimé à 14,7 Mrds $ (11,4 M€) en 2011, la Russie se classe au 11e rang mondial des marchés mondiaux du médicament (données IMS Health). Elle affiche aussi des perspectives de croissance alléchantes dans ce secteur, avec des ventes qui devraient progresser de 11 % par an entre 2012 et 2016. Takeda occupe, lui, la septième place dans le classement des plus grandes sociétés pharmaceutiques russes. Il a généré un chiffre d'affaires de 66 milliards de yens (65,7 M€) de ventes dans cette zone pour l'année fiscale 2012 (clôturée au 31 mars). La Russie représente actuellement le premier marché émergent de Takeda en terme de ventes, suivi par le Brésil. Le laboratoire s'est d'ailleurs récemment renforcé sur ce marché, en s'emparant du Brésilien Multilab pour 200 M€ en mai. Ces projets de croissance affichent clairement la volonté de Takeda de devenir un acteur majeur dans les zones à forte croissance.

 

« Cette usine sera pleinement opérationnelle à l'horizon 2014 et permettra la création de 200 postes »

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles