Nous suivre Industrie Pharma

Taisho Pharmaceutical offre 1,6 Mrd $ pour Upsa

L.H.

Sujets relatifs :

, ,
Taisho Pharmaceutical offre 1,6 Mrd $ pour Upsa

© Upsa

Après des mois d'incertitudes, l'Américain Bristol-Myers Squibb (BMS) a annoncé que le Japonais Taisho Pharmaceutical avait fait une offre de rachat pour Upsa à 1,6 milliard de dollars. « L'annonce de ce jour marque l'aboutissement de la revue stratégique qui visait à identifier la meilleure option pour développer l'activité d'Upsa sur le long terme », a déclaré Giovanni Caforio, p-dg de BMS. Annoncée en juin, cette revue stratégique s'est donc conclue par un projet de cession de sa marque française de médication familiale, celle-ci ne faisant plus partie du coeur de métier du laboratoire américain, qui souhaite se concentrer sur les médicaments transformationnels destinés aux patients souffrant de maladies graves. La potentielle opération pourrait être finalisée au cours du premier semestre 2019. Cette transaction marquerait le désengagement du laboratoire américain de ses derniers sites industriels français. Ce ne serait pas la première opération entre BMS et Taisho Pharmaceutical, spécialisé dans les médicaments sans ordonnance. En 2009, Taisho avait fait son entrée sur le marché de la médication sans ordonnance dans certains pays asiatiques en mettant la main sur PT Squibb Indonesia, alors propriété de BMS. Cette filiale se nomme désormais PT Taisho Pharmaceuticals Indonesia. Les instances représentatives du personnel français de BMS ont indiqué que les salariés seraient transférés au sein du laboratoire japonais. Ce qui inclut les 1 300 salariés des usines de production d'Agen, les 250 employés du siège social de Rueil-Malmaison et les fonctions support.

L'Europe, un vecteur de développement pour Taisho

Pourtant, les salariés d'Upsa sont inquiets, notamment concernant son principal produit, le paracétamol. Les syndicats indiquent en effet que le géant français Sanofi prend des parts de marché à Upsa à hauteur de 2 % par an en France depuis environ 15 ans. Ce qui a fait reculer Upsa à la seconde place, avec moins de 30 % du marché du paracétamol dans l'Hexagone, contre plus de 60 % pour le Doliprane de Sanofi. Les doutes des salariés concernent également l'international : ils reprochent à BMS d'avoir délaissé les marchés internationaux d'un point de vue commercial, Upsa ne faisant plus partie de son plan stratégique depuis plusieurs années, entraînant ainsi une chute de la production des sites industriels. Si l'aspect commercial a été délaissé, l'outil industriel a, lui, été maintenu et développé par le laboratoire américain grâce à plusieurs investissements « qui permettent aujourd'hui une vente et non une fermeture des usines », soulignent les syndicats. Des usines qui se trouvent actuellement en surcapacité : les sites agenais réalisent essentiellement la fabrication et le conditionnement du Dafalgan, Efferalgan, Aspirine Upsa, Fervex, Citrate de bétaïne et Vitamine C, à hauteur de 300 millions d'unités par an, contre 400 millions, il y a quelques années. De plus, les syndicats s'interrogent sur l'avenir d'Upsa au sein de Taisho Pharmaceutical. Si ce dernier, de par sa présence au Japon, en Asie du Sud-Est, aux États-Unis et au Mexique, permettrait de créer un ensemble mondial, il est en revanche totalement absent d'Europe, et ne pourra donc pas mettre ses effectifs de circuits de promotion en pharmacie au service des produits Upsa. Les représentants du personnel demandent donc qu'un plan industriel et commercial d'ambition soit mis en place par le repreneur, soulignant que « les marchés laissés à l'abandon dans de nombreux pays d'Europe, d'Afrique et d'Asie par BMS sont de formidables vecteurs de développement que le Laboratoire Taisho aura à exploiter ».

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Bayer pourrait investir 600 millions de dollars dans BlueRock Therapeutics

Bayer pourrait investir 600 millions de dollars dans BlueRock Therapeutics

Le géant allemand va racheter la biotech américaine spécialisée dans les thérapies cellulaires utilisant des cellules souches. Cherchant « à se positionner en leader dans la[…]

Le façonnier Cambrex racheté pour plus de 2 milliards de dollars

Le façonnier Cambrex racheté pour plus de 2 milliards de dollars

Novartis pointé du doigt par la FDA

Novartis pointé du doigt par la FDA

La Commission européenne élargit les indications du Dupixent

La Commission européenne élargit les indications du Dupixent

Plus d'articles