Nous suivre Industrie Pharma

Synthèse à façon : Almac Sciences se lance dans la biocatalyse

Sujets relatifs :

,
Une nouvelle alliance vient d'être formée entre un spécialiste de la synthèse à façon, le Britannique Almac Sciences, et un acteur des enzymes, le Californien Biocatalytics, afin de fournir aux laboratoires pharmaceutiques des services en synthèse à façon de principes actifs chiraux par biocatalyse.
Cette alliance exclusive couvre non seulement le développement de procédés, mais aussi la production à façon du stade clinique à l'échelle commerciale. Dans ce cadre, Almac sera en charge des travaux de montée en échelle des technologies et procédés de biocatalyse développés par Biocatalytics. D'après David Moody, vice-président commercial d'Almac, « la synthèse chirale est déjà l'un de nos principaux domaines de compétences, et notre entrée dans la biocatalyse nous permet d'élargir la gamme de technologies que nous pouvons proposer à nos clients ». D'autres alliances similaires ont déjà été formées dans le secteur de la chimie fine ces derniers mois. À l'instar de la création par PCAS et Proteus de PCAS Biosolutions (CPH n°361). Ou encore du partenariat entre deux autres sociétés françaises, Minakem et Libragen, reposant sur le même principe, conclu en novembre 2005. La biocatalyse semble ainsi s'imposer comme une technologie indispensable à tout acteur de la chimie fine traditionnellement centré sur la synthèse chimique. Almac se renforce dans les cytotoxiques outre-Atlantique Almac Sciences, également présent dans la bioproduction (CPH n°357), multiplie d'ailleurs ces derniers temps les partenariats technologiques afin d'élargir son champ d'action. En marge de cet accord avec Biocatalytics, il a par ailleurs renforcé sa présence dans les cytotoxiques, en s'associant outre-Atlantique au Center for pharmaceutical science and technology de l'université du Kentucky. Ce dernier va ainsi fournir à Almac des services de formulation et de remplissage de formes stériles de médicaments cytotoxiques à l'échelle clinique. Et ce, via une unité pilote démarrée en mai 2006 à Lexington. Cet accès à des capacités américaines viendra compléter les services qu'offrent les installations similaires dont Almac dispose en Irlande du Nord à Craigavon. Ces dernières viennent d'être certifiées par un cabinet de conseil indépendant, SafeBridge Consultants. Almac Sciences est l'une des cinq filiales du groupe Almac, qui réalise un chiffre d'affaires de 600 M$ (450 M€) et emploie plus de 2000 personnes en Europe et aux États-Unis. Ses autres divisions sont spécialisées dans les outils de diagnostic pour la recherche, le conditionnement et la distribution à façon de lots cliniques, et les outils de gestion des essais cliniques

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles