Nous suivre Industrie Pharma

Stratégie : Pfizer se renforce dans les génériques

Sujets relatifs :

,
Dans le cadre de la réorganisation de ses business units, Pfizer a créé une division dédiée à la commercialisation d'auto-génériques et de génériques sous la marque Pfizer.
Dans le cadre de la réorganisation de ses business units, Pfizer a créé une division dédiée à la commercialisation d'auto-génériques et de génériques sous la marque Pfizer. Dénommée Established Products, elle a été lancée fin 2008. Cette business unit s'ajoute aux cinq autres de soins primaires, d'oncologie, de produits de spécialités, des marchés émergents et des soins vétérinaires. Renforçant sa BU Established Products, le groupe annonce la signature de nouveaux accords avec la société indienne Aurobindo Pharma pour la commercialisation de produits génériques aux États-Unis et en Europe. Les termes financiers n'ont pas été communiqués. Cet accord vient renforcer celui signé avec Aurobindo en juillet 2008 et qui concernait cinq produits aux États-Unis. Selon les termes de l'accord, Pfizer fait l'acquisition de 39 produits génériques sous forme solide aux États-Unis, 20 en Europe et 11 supplémentaires en France. Ces composés couvrent une large gamme de cibles thérapeutiques, notamment des traitements des maladies cardiovasculaires et des troubles du système nerveux central. Le groupe a également fait l'acquisition de douze produits antibiotiques injectables stériles aux États-Unis et en Europe. Aux États-Unis, ils seront commercialisés via la filiale Greenstone de Pfizer. Au niveau français, le nombre de génériques acquis est ainsi de 31. Ce portefeuille de molécules génériques vient compléter 7 auto-génériques de composés dont le brevet est tombé dans le domaine public (amlodipine, fluconazole, sertraline, piroxicam, spironolactone, spironolactone-altizide, azithromycine). Lesquels seront commercialisés à compter du 16 mars 2009. Pfizer arrête deux développements de phase III Parallèlement, le groupe cesse le développement de deux molécules de la BU Primary Care. Cela concerne l'esreboxetine (dédiée à la fibromyalgie) et PD 332,334 (pour le traitement des troubles de l'anxiété), qui étaient toutes les deux en phase III des essais cliniques. L'arrêt du développement de ces deux molécules permettra d'allouer des ressources supplémentaires pour des programmes à plus fort potentiel, selon le groupe. « Bien que confiants dans la sûreté de ces molécules, nous ne pensons pas qu'elles apportent un avantage significatif par rapport à d'autres thérapies existantes », d'après le patron de la division soins généraux Pfizer, Pedro Lichtinger. Dans cette division, « nous poursuivons le développement de tanezumab dans le domaine de la douleur, au-delà de l'ostéoarthrite, et nous voyons des applications potentielles dans d'autres secteurs, notamment la thrombose ou la maladie d'Alzheimer », ajoute-il. Pfizer poursuit également le développement d'une nouvelle indication du Lyrica (prébagalin) dans le traitement des troubles de l'anxiété. En juin 2007, Lyrica était le premier traitement homologué par la FDA contre la fibromyalgie. J.B.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles