Nous suivre Industrie Pharma

Stratégie : Evotec ferme aux États-Unis et acquiert une technologie de criblage

Sujets relatifs :

,
Stratégie : Evotec ferme aux États-Unis et acquiert une technologie de criblage

Depuis la publication de ses résultats annuels en mars dernier, la société de biotechnologies allemande est en pleine effervescence.
Depuis la publication de ses résultats annuels en mars dernier, la société de biotechnologies allemande est en pleine effervescence. Si son chiffre d'affaires a augmenté de 20 % (39,6 millions d'euros), la chute de ses résultats opérationnel (-73,2 M€) et net (-78,3 M€) a poussé Evotec à revoir ses coûts et à mettre en œuvre un plan d'action jusqu'à l'horizon 2012. Après avoir décidé de se séparer d'une cinquantaine de collaborateurs, sur un effectif de 420 personnes dans le monde, la société basée à Hamburg a entériné la semaine dernière la cessation de ses opérations aux États-Unis. En réalité, Evotec se désengage de sa filiale Renovis, une société de biotechnologies basée au sud de San Francisco qu'elle avait acquis définitivement il y un an (CPH n°423). Une mesure qui va de fait entraîner le licenciement des 45 salariés en Californie et mettre fin à l'aventure Renovis. Pour Evotec, cette décision devrait générer des réductions de coûts de 10 millions d'euros par an à partir de 2010. En quelques semaines, le groupe de Hamburg aura ainsi réduit ses effectifs de 420 à moins de 330 personnes. Dans la foulée de cette annonce, Evotec, qui est spécialisé dans le développement de médicaments dans le traitement de la douleur, l'inflammation et les neurosciences, a acquis les activités de criblage zebrafish du Britannique Summit Corporation pour 500 000 livres (environ 570 000 €). Cette plateforme de criblage est focalisée sur l'utilisation de larves de zebrafish, un petit poisson tropical, pour tester la sécurité et la toxicité de nouvelles molécules. Depuis 2003, Summit a signé de nombreux accords de licence pour l'utilisation de cette plateforme auprès de grands groupes pharmaceutiques comme Johnson & Johnson, Bayer Schering Pharma ou encore Roche. Evotec y perçoit à la fois une source de revenus et un moyen de renforcer sa propre R&D. Cette acquisition lui permet aussi de mettre un pied en Asie, puisque Summit lui cède son infrastructure dédiée à la plateforme zebrafish à Singapour. L'accord comprend aussi les opérations menées par cette plateforme à Adington, au Royaume-Uni. J.C.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles