Nous suivre Industrie Pharma

Stratégie: Daiichi Sankyo cède sa chimie fine et ses médicaments OTC

Sujets relatifs :

,
Daiichi Sankyo se désengage de la chimie fine pharmaceutique avec la vente de sa filiale spécialisée dans ce domaine, Daiichi Fine Chemical, à son compatriote Kyowa Hakko, pour un montant non dévoilé. Daiichi Fine Chemical emploie 415 personnes pour un chiffre d'affaires annuel d'environ 15,6 Mrds ¥ (96 M€), et sera associé à la division Biochimie de son nouvel actionnaire, Kyowa souhaitant tirer partie des synergies entre synthèse chimique et biocatalyse. Dans ce secteur, Kyowa produit déjà des oligonucléotides, des acides aminés et des oligosaccharides. C'est aussi l'un des principaux producteurs mondiaux de Coenzyme Q10. Daiichi a aussi annoncé la vente à Nipro d'une autre de ses filiales, Saitama Daiichi Pharmaceutical, spécialisée dans les médicaments OTC, et plus précisément dans les formes transdermiques. Nipro s'appuiera sur cette nouvelle entité, qui réalise un chiffre d'affaires de 7,1 Mrds ¥ (43,9 M) pour développer et commercialiser les technologies de délivrance de médicaments (drug delivery). Mais il compte aussi tirer parti des usines de Saitama pour développer sa présence dans le façonnage pharmaceutique. Centrée sur la production de formes orales et injectables, cette activité de Nipro sera ainsi élargie aux formes transdermiques. C.M.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles