Nous suivre Industrie Pharma

Stratégie : Alpharma résiste aux avances de King Pharmaceuticals

Sujets relatifs :

,
Le groupe américain Alpharma vient de refuser une troisième offre consécutive de rachat par son compatriote King Pharmaceuticals. Ce dernier proposait d'acquérir l'ensemble des actions Alpharma au prix unitaire de 33 $ (22,60 €), soit une prime de 49 % de sa valeur début août.
Le groupe américain Alpharma vient de refuser une troisième offre consécutive de rachat par son compatriote King Pharmaceuticals. Ce dernier proposait d'acquérir l'ensemble des actions Alpharma au prix unitaire de 33 $ (22,60 €), soit une prime de 49 % de sa valeur début août. Au total, l'opération atteindrait un montant de 1,4 milliard de dollars (951 M€). Depuis l'annonce publique de l'offre, le cours de Bourse d'Alpharma n'a cessé de grimper et a dépassé le seuil proposé jusqu'à flirter avec les 40 $. Les investisseurs donneraient ainsi raison au comité directeur d'Alpharma pour qui l'offre de King ne représente pas encore la valeur réelle de l'entreprise. Selon le magazine Forbes, des rumeurs dans les milieux financiers américains feraient désormais état de l'intérêt de potentiels concurrents comme Endo Pharmaceuticals ou Cephalon pour l'acquisition d'Alpharma. King Pharmaceuticals, qui n'a pas l'intention d'abandonner le projet, pourrait chercher désormais à séduire directement les actionnaires d'Alpharma avec une réelle OPA. Selon Brian Markinson, p-dg de King Pharmaceuticals, l'opération permettrait de « créer une entreprise pharmaceutique de spécialités diversifiées s'appuyant sur un plus grand réseau commercial, un portefeuille étendu de produits anti-douleurs et un pipeline renforcé capable d'inclure de multiples plateformes technologiques ». Avec plusieurs produits développés dans le traitement de la douleur, le groupe, qui a réalisé un chiffre d'affaires de 2,1 Mrds $ en 2007, est évidemment intéressé par le portefeuille pharmaceutique d'Alpharma. Lequel comporte notamment le patch Flector (diclofénac épolamine), un anti-inflamatoire non-stéroïdien lancé en janvier 2008, et Kadian (sulfate de morphine), qui a généré seul l'intégralité des revenus de la branche pharmacie d'Alpharma en 2007, soit 167,7 M$. Deux autres produits sont également en phase finale de développement. En combinant les pipelines des deux groupes, King Pharmaceuticals entrevoit ainsi quatre nouveaux lancements de produits dès 2009. La division santé animale d'Alpharma est également très alléchante avec ses 367,1 M$ de revenus l'an dernier, soit plus de la moitié du chiffre d'affaires du groupe en 2007 (722,4 M$). Ces produits vétérinaires, principalement des compléments alimentaires destinés aux volailles, bovins et ovins, sont considérés par King Pharmaceuticals comme une « véritable source supplémentaire de cash flow ». Rappelons qu'au début de l'année, Alpharma s'était séparé de son activité de chimie fine qui lui avait rapporté 187,6 M$ en 2007 (CPH n°413). J.C.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles