Nous suivre Industrie Pharma

Stallergenes pourrait fusionner avec Greer

A.F.

Sujets relatifs :

, ,

Le laboratoire français spécialisé dans l'allergie pourrait changer de dimension en 2015.

Son principal actionnaire, Ares Life Sciences (qui possède 77,3 % de son capital), a soumis un projet de fusion avec son homologue américain Greer Laboratories. L'objectif ? Créer un leader mondial de l'immunothérapie allergénique. Greer est déjà partenaire de Stallergenes pour la distribution et la commercialisation du comprimé d'immunothérapie sublinguale Oralair du groupe français aux États-Unis. En outre, Greer est détenu à 100 % par Ares Life Sciences. Fondé en 1904 et basé en Caroline du Nord, il se revendique leader de l'immunothérapie allergénique aux États-Unis, avec une part de marché d'environ 52 %. La société américaine possède un large portefeuille d'extraits d'allergènes qu'elle distribue sous forme de traitements sous-cutanés. Elle a aussi développé un traitement sublingual d'immunothérapie allergénique en solutions contre les allergies du pollen d'ambroisie qui est en cours d'enregistrement auprès de la FDA.

Si cette opération de fusion aboutie, les activités de Stallergenes et de Greer seraient détenues par Ares Allergy Holding, filiale anglaise d'Ares Life Sciences. Ses actions seraient cotées sur Euronext Paris. Dans le détail, les actionnaires de Stallergenes recevraient une action d'Ares Allergy Holding, pour une action existante de Stallergenes. « Cette proposition refléterait un rapport de valeur de 1,5 entre Stallergenes et Greer, soit une pondération respective de 60 % et 40 % pour chacune des deux sociétés dans le nouvel ensemble », a précisé le laboratoire français. Le groupe issu de cette fusion, générerait un chiffre d'affaires cumulé d'environ 300 millions d'euros. À titre de comparaison, Stallergenes a dégagé des ventes de 250,5 M€ en 2014 (voir encadré).

« Cette proposition représente une formidable opportunité de renforcer notre relation avec Greer et de profiter ainsi directement de sa position de leader du marché pour accélérer et intégrer la commercialisation d'Oralair et de nos futurs produits aux États-Unis », s'est réjoui Christian Chavy, directeur général de Stallergenes. « Le conseil d'administration a ainsi donné son accord pour l'examen de ce projet », a ajouté Patrick Langlois. Stallergenes a engagé une procédure d'information et consultation avec son comité d'entreprise. À l'issue de ce processus, le conseil d'administration se réunira pour rendre sa décision sur ce projet. S'il donne son aval, l'opération serait ensuite soumise aux actionnaires de la société française avant la fin du deuxième trimestre 2015. La fusion pourrait ensuite se concrétiser au 3e trimestre. Selon l'AFP, ce projet a été accueilli assez sèchement à la Bourse de Paris. Le titre de Stallergenes reculait de 5,77 %, à 54,75 € le 4 mars (soit le lendemain de l'annonce de ce projet), dans un marché en hausse de 0,28 %.

Des résultats en hausse pour Stallergenes

L'an dernier, le laboratoire tricolore a enregistré un chiffre d'affaires de 250,5 M€, en hausse de 2,5 %. La croissance a été dynamique sur les marchés internationaux, en particulier en Australie, au Moyen-Orient, en Russie et en Turquie. Le résultat opérationnel a aussi progressé de 3,1 %, à 60 M€ et le bénéfice net de 7,3 %, à 43,3 M€. L'Ebitda s'établit à 75,6 M€ (+ 6,1 %). Fin 2014, le groupe disposait d'une trésorerie nette de 145,8 M€. Pour 2015, Stallergenes vise un taux de croissance de ses ventes similaire à celui de 2014, et un Ebitda stable par rapport à 2014. Il proposera lors de sa prochaine assemblée générale un dividende de 0,75 €, soit un montant inchangé par rapport à l'exercice précédent.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Servier tiré par l'international

Servier tiré par l'international

Le géant pharmaceutique français a annoncé de bons résultats pour l'exercice 2016/2017, et ce malgré une baisse des ventes en France. Pour l'exercice 2016-2017, le chiffre d'affaires de Servier[…]

05/03/2018 | ServierActualités
Zydus s'empare de six marques de Merck en Inde

Zydus s'empare de six marques de Merck en Inde

Feu vert de la FDA pour trois sites de production de Novasep

Feu vert de la FDA pour trois sites de production de Novasep

Le LFB triplera les capacités de son site d'Alès d'ici à 2017

Le LFB triplera les capacités de son site d'Alès d'ici à 2017

Plus d'articles