Nous suivre Industrie Pharma

Sombres perspectives pour l'industrie pharmaceutique

Cédric Ménard
À la lecture de la rétrospective 2007 de l'industrie pharmaceutique, que nous publions cette semaine, on constatera que cette cuvée n'aura pas été des meilleures pour le secteur. On passera rapidement sur l'échec américain de rimonabant, ou encore sur celui d'Exubera. Il y a bien sûr eu la multiplication des plans sociaux, que ce soit chez Pfizer, Amgen, GlaxoSmithKline, Johnson & Johnson ou encore Bristol-Myers Squibb. Mieux vaut ne pas faire l'addition du nombre de postes supprimés.
Il semble qu'il faille s'habituer à ce genre d'annonce, y compris en France, si l'on en croit les propos qu'a tenu Christian Lajoux, président du Leem, lors de la récente présentation de ses vœux. « Le changement de modèle de l'industrie du médicament dans le monde est aujourd'hui une réalité », a-t-il indiqué, rappelant que selon une étude de Arthur D. Little, les effectifs du secteur pourraient chuter de plus d'un quart d'ici à 2015 si le cadre de la pharmacie ne changeait pas dans l'Hexagone. On l'a vu dans la quasi-totalité des réorganisations annoncées, ce sont les métiers du marketing et de la production qui seront les plus touchés. Le porte-parole des laboratoires français n'avait jamais été aussi pessimiste quant à l'avenir du secteur, rappelant le retard accumulé par la France dans les sciences du vivant. Même si l'on prend aujourd'hui les choses en main, « on ne pourra de toute façon pas rester au même niveau qu'aujourd'hui », avertit le président de Sanofi-Aventis France, « au mieux pourrait-on se placer dans le deuxième peloton ». Et d'appeler de ses vœux la tenue d'une réunion du CSIS en avril prochain. Réunion que le Leem, il y a six mois, espérait déjà en fin d'année. Le gouvernement semble avoir eu d'autres priorités. Il est vrai que les taux de croissance que connaissait le secteur il y a quelques années, à la grande époque des blockbusters et des AMM étaient plus faciles à décrocher. Pour 2007, le marché pharmaceutique devrait afficher une croissance de 4 à 4,5 % en valeur, mais nulle en volumes. En valeur, la progression est plus forte que ce qu'avait prévu le secteur, qui tablait sur une progression de plus de 2 %. Et pour l'ensemble de 2008, le Leem estime que le marché devrait « vraisemblablement décélérer », car la base de comparaison, 2007, est « plus élevée que prévu ». Un durcissement mondial du marché qui explique la plupart des grands événements qu'a connus la pharmacie l'an dernier. À commencer par la ruée sur les vaccins, et le chèque de plus de 15 Mrds $ signé par AstraZeneca pour s'emparer de MedImmune. Ou encore les accords de licences et les acquisitions à trois chiffres – voire plus – qui se sont multipliés l'an dernier. Les sociétés émergentes semblent être pour le moment le seul réservoir d'innovation encore disponible pour les “big pharma”. Un nouvel éco-système s'est mis en place, avec pour les grands laboratoires, la nécessité de mettre en place un nouveau mode de fonctionnement. On pourra se consoler en se disant que les biotechnologies françaises ont quand même bien fonctionné en 2007 avec plusieurs introductions en Bourse et levées de fonds de taille significative (Cellectis, NicOx, Transgene, Vivalis…). Mais on attend toujours un changement d'échelle dans les biotechnologies françaises.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Sanofi va acquérir Origimm Biotechnology

Sanofi va acquérir Origimm Biotechnology

Le numéro un français s’empare de cette biotech spécialisée en dermatologie. Sanofi a annoncé la signature d’un accord portant sur l’acquisition d’Origimm Biotechnology, une biotech[…]

01/12/2021 | AcquisitionSanofi
Des connecteurs pour les petits volumes

Des connecteurs pour les petits volumes

Covid-19 : Valneva, Novavax, CureVac... Où en sont les concurrents des vaccins déjà sur le marché ?

Covid-19 : Valneva, Novavax, CureVac... Où en sont les concurrents des vaccins déjà sur le marché ?

Bioproduction, un espoir français

Dossier

Bioproduction, un espoir français