Nous suivre Industrie Pharma

Social/Aventis compte compenser partiellement les suppressions de postes en région parisienne

Sujets relatifs :

,

Les 666 suppressions de postes prévus dans les trois sites de recherche d'Aventis en région parisienne devraient être accompagnées de la création d'environ 260 postes, grâce à une réorganisation ou à de nouveaux projets, selon un responsable du groupe pharmaceutique. Au total, 394 emplois devraient disparaître, a reconnu François Gros, porte-parole du groupe, à l'issue d'un Comité central d'entreprise (CCE) qui a permis d'exposer les mesures d'accompagnement du projet en cours. Comme annoncé en octobre, 113 nouveaux postes seront créés au sein des sites parisiens d'Antony et de Vitry-sur-Seine. Environ 160 autres seront créés soit dans une société en cours de formation destinée à la recherche dans les anti-infectieux, soit dans le support au parc technologique que devrait devenir le site de Romainville. Concernant sa recherche dans le domaine des anti-infectieux, Aventis devrait suivre le modèle de Proskelia, qui a émergé à partir des ressources du groupe dans le domaine des maladies osseuses. Aventis avait fait part de son projet de création de parc technologique à Romainville en septembre dernier. Le groupe avait alors indiqué que " l'objectif de ce nouveau parc était d'offrir aux sociétés technologiques des infrastructures attractives et concurrentielles répondant à leurs besoins en recherche et développement ". " Pour rester compétitif, on est obligé de se focaliser sur un nombre plus limité de domaines ", a-t-il déclaré en réponses aux accusations des syndicats d'abandonner la recherche anti-infectieuse. Depuis la fusion de Rhône-Poulenc et Hoescht en décembre 1999, de nombreux projets de réorganisation de la recherche ont été proposés qui n'ont pu voir le jour en raison de l'opposition des syndicats, a-t-il ajouté. " Il faut dépenser entre 600 et 800 millions d'euros pour développer un produit et les coûts de fonctionnement sont énormes ", a affirmé François Gros, qualifiant d'" incontournable " la réorganisation des sites de recherche parisiens. Cette réorganisation ne touche d'ailleurs pas que ces derniers. Face à une conjoncture moins favorable du marché pharmaceutique, le groupe avait annoncé en février dernier plusieurs mesures visant à réduire ses coûts, devant se traduire également par la poursuite de la diminution du nombre de sites de production du groupe et la fermeture du siège social de Francfort accompagnée du transfert de ses activités à Strasbourg, ce qui devrait être réalisé en avril prochain. Ces efforts devraient porter leurs fruits dès 2004, avec une économie de 0,30 ? en termes de résultat par action, selon les estimations du groupe. En 2002, Aventis a consacré 3,14 Mrds ? à sa recherche, contre 3 Mrds ? en 2001. En France, selon le groupe, les dépenses de recherche et développement sont trois fois plus importantes en pourcentage que ses parts de marché. Le groupe a arrêté toutes ses activités de recherche en Grande-Bretagne pour les répartir sur la France, les Etats-Unis et l'Allemagne.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Nomination

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Bastien Pech de Laclause rejoint les équipes de Vauban Executive Search, cabinet de conseil en recrutement, par approche directe de référence. Il intervient sur des missions de recrutement et de conseil pour les acteurs de[…]

06/10/2021 | Ressources humaines
Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Plus d'articles