Nous suivre Industrie Pharma

Siemens s'implante en France

A Lisses, Florence Martinache

Sujets relatifs :

, ,

La France a enfin son site PETNET Solutions. La filiale de Siemens dédiée aux radiotraceurs a inauguré le 6 février son site de production de Lisses (Essonne). Le groupe a investi 8 millions d'euros pour créer cette unité et rejoindre ainsi les trois autres producteurs de radiotraceurs présents sur le territoire français : IBA, Cyclopharma et AAA. Pour l'instant le site compte dix employés et ne produit que du fluorodéoxyglucose (18F-FDG), un radiotraceur générique largement utilisé dans les domaines de la cancérologie, la cardiologie et la neurologie. Pour ce faire, il est doté des « deux premiers cyclotrons autoblindés de France ». Autorisé à être mis en service depuis septembre 2011, le site effectue actuellement un à deux lots de production par jour. « Nous aimerions atteindre la capacité des 100-120 doses par jour mais pas cette année, ce serait un peu utopique », commente Henry-François Maire, directeur général de PETNET Solutions France. La société prévoit aussi la production d'autres radiotraceurs à plus ou moins long terme. Courant 2012, le site devrait produire du NA18F et, en 2013, du 18F-Choline, deux autres radiotraceurs génériques. Par ailleurs, « nous allons chercher les accords nécessaires pour pouvoir faire rentrer les molécules propriétaires, précise le directeur général, à savoir un marqueur pour l'angiogenèse, un pour le cancer hypoxique, un pour l'apoptose et enfin un marqueur pour la protéine tau ». En association avec la plateforme MIBR (Molecular Imaging Biomarker Research), division recherche de Siemens pour les radiotraceurs, le site participera au développement de ces nouvelles molécules à l'horizon 2013. Un dernier marqueur devrait être de la partie : l'AV-45, marqueur de la plaque amyloïde développé par la société Avid Lilly. « Nous avons un accord avec la société Avid Lilly aux États-Unis et en Angleterre et il y a de fortes chances pour que nous l'ayons ici aussi », confie Henry-François Maire. En tout, ce sont près de dix radiotraceurs qui seront produits sur le site à longue échéance. « A partir de trois ou quatre produits, il faudra doubler les effectifs », projette le dirigeant. Et étendre le site ou créer d'autres unités ? Trop stratégique pour en parler.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles