Nous suivre Industrie Pharma

Shire veut s'emparer de Dyax

Camille Boulate

Sujets relatifs :

, ,

Le groupe basé à Dublin a annoncé, début novembre, une offre d'un minimum de 5,9 milliards de dollars sur l'Américain Dyax. Cette opération dope le portefeuille de Shire dans les maladies rares.

Shire continue de se muscler dans les maladies rares. L'entreprise basée à Dublin et cotée à la Bourse de Londres vient d'annoncer une offre pour l'acquisition de Dyax, spécialisé dans le traitement de l'angioedème héréditaire (AOH). Pour s'emparer de l'entreprise américaine, Shire débourserait 37,30 $ en numéraire par action Dyax, soit un total de 5,9 Mrds $ (5,4 Mrds €). L'offre est assortie de certificats de valeur conditionnelle (CVR) de 4 $ par action si l'un des traitements du groupe américain contre l'AOH, le DX-2930 actuellement en passe d'entrer en phase III de développement clinique, reçoit une autorisation de commercialisation de la part de la FDA avant le 31 décembre 2019. Dans ce cas, les actionnaires Dyax recevraient un paiement supplémentaire de 646 M$.

L'entreprise biotechnologique du Massachusetts, qui a généré 81,7 M$ de chiffre d'affaires en 2014, est spécialisée dans les maladies génétiques rares. Comme le traitement de l'AOH. Cette affection, pouvant entraîner la mort, provoque des gonflements du visage, des extrémités et du tube digestif. Dyax, qui commercialise déjà un médicament destiné au traitement aigu de l'AOH baptisé Kalbitor (68,3 M$ de ventes en 2014), développe le DX-2930, dans un cadre préventif.

« Un important potentiel de croissance »

Selon Shire, 30 à 40 % des personnes atteintes d'AOH aux États-Unis et en Europe ignorent leur condition, ce qui représenterait pour le laboratoire pharmaceutique « un important potentiel de croissance dans ce secteur », précise-t-il. Une fois commercialisé, le DX-2930, dont le brevet court jusqu'en 2030, pourrait générer jusqu'à 2 Mrds $ de ventes annuelles. Shire commercialise d'ores et déjà deux médicaments destinés au traitement de l'AOH : le Firazyr (364 M$ en 2014), destiné davantage pour les crises aiguës, et le Cinryze (503 M$ en 2014), traitement prophylactique acquis lors de sa fusion avec ViroPharma en 2014. Outre ces médicaments, l'accord entre Shire et Dyax prévoit que tous les produits en cours de développement passent sous le giron de l'entreprise irlandaise. Notamment le DX-2930, destiné au traitement de l'oedème maculaire diabétique, le DX-2507, un anti-FcRN utilisé dans le traitement des maladies auto-immunes et le DX-4012 un anticorps utilisé pour soigner la thrombose.

Avec cette transaction, Shire entend améliorer sa croissance sur le long terme, avec des premiers résultats dès 2016. L'opération devrait être complètement relutive courant 2018, précise l'entreprise. Par ailleurs, Shire prévoit de réaliser des synergies opérationnelles de 50 M$ à compter de 2017 et de 100 M$ dès 2019. « Cette transaction accentue notre stratégie de construire une entreprise de pharmacie de pointe dans le domaine des maladies rares », a indiqué Flemming Ornskov, p-dg de Shire. Selon l'AFP, la proposition de Shire représenterait en effet une prime de 35 % par rapport au cours de l'action de Dyax, qui a clôturé à 27,53 $ à la Bourse de New York, vendredi 30 octobre. La finalisation de l'acquisition, qui a reçu l'aval des deux conseils d'administration, est ambitionnée au premier semestre 2016. Si elle ne nécessite pas l'approbation des actionnaires de Shire, elle dépendra de celle des actionnaires de Dyax.

Par ailleurs, Shire reste toujours engagé dans une tentative d'acquisition auprès de Baxalta, elle aussi spécialisée dans les maladies rares. En août, l'Irlandais avait lancé une OPA hostile de 30 Mrds $ sur l'entreprise américaine de biotechnologies.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Servier tiré par l'international

Servier tiré par l'international

Le géant pharmaceutique français a annoncé de bons résultats pour l'exercice 2016/2017, et ce malgré une baisse des ventes en France. Pour l'exercice 2016-2017, le chiffre d'affaires de Servier[…]

05/03/2018 | ServierActualités
Zydus s'empare de six marques de Merck en Inde

Zydus s'empare de six marques de Merck en Inde

Feu vert de la FDA pour trois sites de production de Novasep

Feu vert de la FDA pour trois sites de production de Novasep

Le LFB triplera les capacités de son site d'Alès d'ici à 2017

Le LFB triplera les capacités de son site d'Alès d'ici à 2017

Plus d'articles