Nous suivre Industrie Pharma

SGS investit dans les sciences de la vie

A Genève, Aurélie Dureuil

Le rachat de M-Scan (CPH n°528) en novembre 2010 a donné des ailes au spécialiste de l'inspection, vérification, tests et certification. Anne Hays, directrice générale de SGS Life Science dévoile ainsi plusieurs projets en cours ou à venir pour le développement de l'activité et notamment dans les biotechnologies. « Nous avons l'objectif d'augmenter notre chiffre d'affaires de 20 % par an dans les prochaines années », confie-t-elle. Aujourd'hui, l'activité Life Science représente 4,1 % du chiffre d'affaires de SGS qui s'est établi à 4,76 milliards de francs suisses en 2010. Des chiffres qui font de cette activité « une part non négligeable et stratégique du groupe », selon son p-dg Christopher Kirk. Et la croissance visée par SGS s'appuie notamment sur le renforcement de l'activité dans les biotechnologies. « Nous suivons une nouvelle stratégie bio-orientée », souligne Anne Hays. Une stratégie qui passe par de la croissance externe comme l'acquisition de M-Scan en 2010 mais aussi par une croissance organique. L'activité qui s'appuie sur 1 300 employés dans 25 filiales bénéficie de nombreux investissements dans toutes les régions du monde. En Inde, SGS Life Science ouvrira au 1er semestre 2012 un 2e laboratoire analytique afin de répondre « à la demande croissante du marché local », selon le groupe. Cet investissement, dont le montant est resté confidentiel, devrait créer 20 emplois. Dans les cinq ans, SGS prévoit de créer 90 postes supplémentaires pour ce laboratoire. Cet investissement vient ainsi compléter les extensions de laboratoires réalisées dans toutes les régions du monde en 2010. En Europe, le site de Poitiers est en cours d'agrandissement (CPH n°528) permettant d'adresser le marché des services analytiques pour les bioproduits. En Amérique du Nord, la division canadienne SGS Life Science a emménagé l'an dernier dans de nouveaux locaux à Mississauga, triplant de surface (de 1 400 à 4 300 m2) et ajoutant des capacités d'analyses et de caractérisation de biomolécules. Aux États-Unis, dans l'Illinois, SGS a déménagé ses équipes de Northbrook à Lincolnshire en doublant la superficie du laboratoire (de 2 000 à 3 700 m2). « Dans le cadre du déménagement, SGS augmente son offre dans la chimie, la microbiologie et les études de stabilités pour les petites molécules, avec l'objectif de développer des services de formulation », indique le groupe. Ces investissements aux États-Unis pourraient être accompagnés d'opérations de croissance externe, selon Anne Hays. « Nous regardons pour des acquisitions aux États-Unis sur tout le spectre de nos opérations Life Science, confie la dirigeante de la division. Nous voulons ainsi augmenter notre part de marché et passer de 30 % de notre chiffre d'affaires à 40 % pour ce pays. »

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Exercice positif pour Agilent en 2019

Exercice positif pour Agilent en 2019

Le spécialiste du matériel pour le laboratoire Agilent Technologies a publié les résultats en hausse pour son exercice 2019. Au 31 octobre 2019, il a généré un chiffre d’affaires annuel de[…]

Schott inaugure une installation en Inde

Schott inaugure une installation en Inde

IMCD renforce son réseau pharmaceutique en Asie

IMCD renforce son réseau pharmaceutique en Asie

ÅR Packaging procède à deux acquisitions

ÅR Packaging procède à deux acquisitions

Plus d'articles