Nous suivre Industrie Pharma

Servier lancera 15 médicaments au Brésil d'ici à 5 ans

Aurélie Dureuil

Sujets relatifs :

, ,

Le laboratoire français poursuit le développement de sa filiale brésilienne. Pour son 40e anniversaire dans le pays, Servier do Brasil annonce un programme de mise sur le marché de médicaments et la signature d'une nouvelle collaboration avec Fiocruz.

Son chiffre d'affaires est encore loin du top 5, mais ses perspectives de croissance ont de quoi être enviées au sein du laboratoire français. Servier do Brasil qui fête ses 40 ans cette année était la 9e filiale pour l'exercice 2014-2015, avec un chiffre d'affaires de 262 millions de réaux brésiliens (BRL, 63 M€). Pour l'exercice en cours, Servier prévoit une croissance de 16 % pour atteindre 300 M BRL de chiffre d'affaires. Égalant ainsi la progression en monnaie locale de la filiale russe (2e du groupe) pour 2014-2015. Pour cet exercice, la Chine (1re filiale avec 287 M€ de CA) a connu une hausse de 12 % de son chiffre d'affaires tandis que la France a vu son CA chuter de 14 % pour s'établir à 237 M€. Et l'objectif affiché est de voir Servier do Brasil intégrer le top 5, d'ici à 5 ans. Le groupe entend ainsi enregistrer une croissance moyenne de 15 % dans les prochaines années. Ce qui lui permettra d'atteindre un chiffre d'affaires de 800 M BRL à l'horizon 2021 et de 2 Mrds BRL en 2026.

La croissance de la filiale brésilienne s'appuie notamment sur de nombreux lancements de produits. Servier do Brasil a annoncé, début avril, la mise sur le marché de 15 médicaments sur le marché brésilien au cours des cinq prochaines années. Ils concerneront diverses aires thérapeutiques : cinq dans l'hypertension artérielle, un dans l'hypertension et le cholestérol, trois dans l'insuffisance cardiaque et coronarienne, deux dans l'insuffisance veineuse, deux en oncologie, un dans le diabète et un dans le système nerveux central, nous précise un porte-parole. Ces nouveaux médicaments seront notamment issus du portefeuille existant de Servier, comme l'expliquait Frédéric Sérini en 2015 : « Il y a un décalage entre les médicaments sortis en Europe et ceux sortis ici. Notre mission est de mettre à disposition ces médicaments perçus comme innovants ici ». Ils viendront compléter le portefeuille de Servier au Brésil, qui compte 15 médicaments commercialisés.

Pour soutenir ces lancements, Servier s'appuie sur un de ses 19 Centres internationaux de recherche thérapeutique (CIRT). Il mène actuellement 19 essais cliniques de phases II et III dans le pays, selon son porte-parole. Servier do Brasil compte également un site de production à Jacarepagua, dans la banlieue de Rio de Janeiro. Au total, la filiale emploie 550 personnes.

Dans le domaine de la recherche, Servier do Brasil a également renforcé sa collaboration avec la Fondation Oswaldo Cruz (Fiocruz). Initié en octobre 2014, ce partenariat a été marqué par la signature d'un nouvel accord la semaine dernière entre Olivier Laureau, président de Servier, et Paulo Gadelha, président de Fiocruz. Il concerne la recherche de molécules pharmacologiquement actives à partir de plus de 6 000 extraits de plantes issus de la biodiversité brésilienne. Les deux partenaires ont également entériné la création d'un prix (voir encadré).

Un prix dans la recherche sur les neurosciences

Servier et son partenaire brésilien Fiocruz ont annoncé la création d'un prix de recherche. L'objectif est de « promouvoir et encourager la recherche au Brésil dans les neurosciences ». Il sera remis en novembre 2016 et a pour vocation d'être annuel. Cette année, un prix spécial sera également décerné pour des travaux concernant les neurosciences et l'infection par le virus Zika.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Amgen offre 167 millions $ pour Nuevolution

Amgen offre 167 millions $ pour Nuevolution

Les plateformes dédiées à la découverte de nouvelles molécules continuent de susciter l’appétit des géants de la biotech. Le laboratoire américain Amgen a ainsi annoncé avoir[…]

24/05/2019 | AmgenActus Labo
L’entrée fracassante de WuXi sur les vaccins

L’entrée fracassante de WuXi sur les vaccins

Les comptes de Takeda déjà influencés par l’acquisition de Shire

Les comptes de Takeda déjà influencés par l’acquisition de Shire

Novartis choisit Paris pour son laboratoire d’innovation digitale

Novartis choisit Paris pour son laboratoire d’innovation digitale

Plus d'articles