Nous suivre Industrie Pharma

Servier finalise l'acquisition de la branche Oncologie de Shire

L.H.

Sujets relatifs :

, ,
Servier finalise l'acquisition de la branche Oncologie de Shire

© Servier

En avril, le laboratoire français annonçait qu'il allait mettre la main sur la branche Oncologie du Britannique Shire pour un montant de 2,4 milliards de dollars (CPH n°841). C'est désormais chose faite. Le 31 août, Servier a finalisé la plus grosse acquisition de son histoire. Ce qui lui permet non seulement d'établir une présence commerciale directe aux États-Unis, mais aussi de renforcer son portefeuille de médicaments en oncologie dans les pays où il est déjà présent. Servier reprend l'ensemble des salariés - environ 75 collaborateurs en dehors des États-Unis - et des activités de la branche Oncologie de Shire qui comprend deux produits commercialisés : Oncaspar (pegaspargase), un composant du traitement multi-agents pour la leucémie lymphoblastique aiguë et Onivyde, un composant du traitement multi-agents pour le cancer pancréatique métastatique post-thérapie à base de gemcitabine. La nouvelle filiale de Servier aux États-Unis, située à Boston et nommée Servier Pharmaceuticals, assurera la continuité de la commercialisation d'Oncaspar. Cette filiale regroupera, au démarrage de son activité, 80 collaborateurs. La branche Oncologie de Shire comprend également deux collaborations en cours, l'une avec la société danoise Symphogen, spécialisée dans les points de contrôle immunitaires, et l'autre avec la société américaine Precision BioSciences, spécialisée dans les thérapies cellulaires. Pour Shire, en phase d'acquisition par le Japonais Takeda (CPH n°843), cette opération est un moyen de se recentrer sur son coeur de métier.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Covid-19 : La France commande 50 000 doses de l’antiviral de MSD

Covid-19 : La France commande 50 000 doses de l’antiviral de MSD

Le gouvernement français a confirmé sa précommande pour cet actif qui permettrait, selon ses derniers résultats cliniques, de réduire de moitié l’apparition de formes graves. Au cours d’une[…]

Stratégie : Novartis réfléchit à l’avenir de sa division Sandoz

Stratégie : Novartis réfléchit à l’avenir de sa division Sandoz

Covid-19 : L'Agence européenne du médicament débute l'évaluation du molnupiravir, un traitement par voie orale

Covid-19 : L'Agence européenne du médicament débute l'évaluation du molnupiravir, un traitement par voie orale

Le Cyltezo devient le premier biosimilaire interchangeable à l’Humira

Le Cyltezo devient le premier biosimilaire interchangeable à l’Humira

Plus d'articles