Nous suivre Industrie Pharma

Seringue pour chromatographie en phase gazeuse

Seringue pour chromatographie en phase gazeuse

Seringues pour CPG d'Hamilton.

© © Hamilton

Lors de l'analyse de composants qui ne peuvent être extraits qu'à des températures très élevées, supérieures à 110 °C, il n'était jusqu'à présent pas possible d'utiliser le processus d'analyses head space en chromatographie en phase gazeuse. La raison est la suivante : à ces températures, les seringues habituellement utilisées ne peuvent pas fonctionner avec la précision et la répétabilité nécessaires. L'isolation de leurs pistons constituée d'un joint en caoutchouc n'assure pas une étanchéité suffisante à haute température, et les aiguilles collées ne résistent pas à une telle contrainte. Grâce à un nouveau design de seringues, Hamilton propose de nouvelles possibilités d'analyses head space. Les seringues n'ont plus d'aiguilles collées. Pour ce qui est de l'isolation du piston, le joint polymère contient un ressort métallique qui garantit l'étanchéité de l'échantillon et la précision de la mesure, même à des températures très élevées. Grâce à cette solution, les analyses head space peuvent à présent être réalisées à des températures allant jusqu'à 190 °C. Les possibilités d'utilisation de cette technique de CPG se voient ainsi élargies de manière importante.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Nouvelles accréditations COFRAC pour Albhades

Nouvelles accréditations COFRAC pour Albhades

Depuis le 24/09/2021, Albhades est le premier laboratoire français à être accrédité COFRAC pour la recherche et la semi-quantification des composés organiques extractibles dans les DM et dans les[…]

Deppik : Vers une approche plurielle pour la désinfection ?

Deppik : Vers une approche plurielle pour la désinfection ?

Une solution pour la cybersécurité

Une solution pour la cybersécurité

Une solution pour faire converger IT et OT

Une solution pour faire converger IT et OT

Plus d'articles