Nous suivre Industrie Pharma

Semences/AgrEvo veut revoir son offre sur Cargill

Sujets relatifs :

,

AgrEvo, filiale phytosanitaire de Hoechst et Schering, veut revoir son offre pour l'acquisition des activités de semences hybrides de l'américain Cargill (voir Chimie Hebdo n°19, p.14), a annoncé le président de son conseil de surveillance, KlauPohle. AgrEvo a par ailleurs l'intention de racheter trois autres firmes de semences dans les trois prochains mois. Concernant l'acquisition de Cargill Hybrid Seeds North America, AgrEvo ne veut payer que 350 millions de dollars pour l'acquisition, au lieu des 650 millions prévus, en raison de problèmes de brevets. Le plus gros producteur mondial de semences, l'américain Pioneer, reproche à Cargill de violer les droits sur les brevets pour ses semences hybrides de maïs, a expliqué Schering. Cette plainte de Pioneer, intervenue après la signature de l'accord d'acquisition, fait peser une hypothèque importante sur les activités de Cargill. "Nous ne pouvons ainsi pas disposer de l'ensemble des semences de Cargill", a souligné M. Pohle. AgrEvo est prêt à ajouter à son offre de 350 M$ une "prime de 150 M$" si le risque lié à la plainte de Pioneer ne se confirme pas, a-t-il précisé. Les semences de maïs de Cargill représentent 4 % du marché américain. M. Pohle "part du principe qu'un compromis sera trouvé." "Je ne peux pas garantir que cette transaction aura vraiment lieu", a-t-il toutefois ajouté. AgrEvo a jusqu'au 2 décembre 1998 pour prendre une décision. Cargill Hybrid Seeds North America (CHS) est l'un des premiers producteurs de semences hybrides à haute-performance aux Etats-Unis et au Canada. Lors de l'exercice 1997/98 (clos fin mai), la société a dégagé des ventes de 106 millions de dollars. Cargill a cédé en juin ses activités dans les semences hors Amérique du nord au groupe biotechnologique américain Monsanto pour 1,4 Mrd $. Si l'issue de l'accord paraît incertaine, il apparaît que vendeur et acheteur ont intérêt à trouver une solution de compromis. En effet, AgrEvo qui a mis au point trois procédés de biotechnologies végétales (résistance à l'herbicide glufosinate, résistance à la pyrale et procédé de contrôle de pollinisation) a fermement l'intention d'acheter une société spécialisée dans les semences hybrides pour passer au stade du marketing. Or la plupart de ses concurrents (Monsanto, Dow, DuPont) ont déjà fait leurs emplettes dans ce domaine. De son côté Cargill souffre de la crise financière. Après avoir annoncé le 10 novembre, le rachat de son concurrent Continental Grain pour renforcer sa place de numéro un mondial dans les céréales, elle a fait part de son intention de licencier le tiers de ses 900 salariés travaillant sur les marchés financiers et immobiliers. Son résultat a chuté de 96 % au troisième trimestre. n

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles